AccueilEconomieWell Place, le premier coworking médical français ouvre à Marseille

Well Place, le premier coworking médical français ouvre à Marseille

C’est dans le 10e arrondissement que la première adresse Well Place va ouvrir mi-septembre. Trois entrepreneurs ont imaginé ce nouveau concept, un établissement où les professionnels de santé louent leur cabinet à la carte.
Image 3D du futur cabinet Well Place, situé dans le 10e arrondissement de Marseille, dans un bâtiment propriété de la start-up.
D. R. - Image 3D du futur cabinet Well Place, situé dans le 10e arrondissement de Marseille, dans un bâtiment propriété de la start-up.

Economie Publié le ,

Ils sont trois Marseillais à croire en ce projet : Laurent Dahan, président de Well Place, Vincent Eriani, directeur bâtiment et digital et Michaël Solal, directeur marketing vente et santé.

« Notre modèle économique repose sur l’anti-loyer, la règle habituelle dans le coworking », explique Michaël Solal. « Nous louons nos cabinets à la carte, à l’heure, à la semaine, au mois, avec un contrat résiliable à tout moment. »

Le site marseillais ouvre sur 1 300 m2 et pourra accueillir une centaine de praticiens, dans une quarantaine de salles de consultation, avec six salons d’attente. « Nous y attendons entre 6 à 800 patients par jour ».

Tisser une communauté sur place

« L’idée est de pallier la désertification médicale en France, qui n’existe pas uniquement dans les campagnes ». Avec la touche "start-up", puisque chaque adresse prévoit un ensemble d’espaces partagés (espace restauration avec cuisine équipée, terrasse végétalisée, salles de réunion, espaces de coworking, jardin paysagé, salles de repos), sans oublier « tout un panel de services bien-être » (vestiaires, salles de douche, conciergerie personnelle et médicale, cours de sport, parkings privatifs ..). « Nous animerons aussi les lieux avec des conférences, rencontres networking, ateliers et autres formations. » Pour l’instant, Well Place n’ouvre pas ses réservations à des professions de santé alternative, telles que la médecine chinoise, la naturopathie ou l’hypnothérapie. « Mais ça peut évoluer », nuance Michaël Solal .

Top 7 des espaces de coworking à Marseille

Une vision à long terme

Après cette ouverture, le trio d’entrepreneurs compte signer une autre adresse dans la cité phocéenne, ainsi qu’à Aix. « D’ici cinq à sept ans, nous ambitionnons de mailler le territoire français avec ce modèle de cabinet médical libéral. » Côté chiffres, le directeur marketing n’est pas très loquace. L’investissement de départ tourne autour de « plusieurs millions », quant au chiffre d’affaires attendu, « nous n’avons pas d’objectif affiché, car le modèle économique de Well Place deviendra rentable avec plusieurs adresses ». La facturation de la location se fera sur mesure, compte tenu des besoins de chaque médecin et praticien de santé (disponibilité, besoin ou non de matériel…). « Sans aucune rétrocession de chiffre d’affaires ».

Holivia crée du lien entre médecine traditionnelle et douce

Pour l’instant, le bouche-à-oreille fonctionne. Une dizaine de cabinets sont prêts à ouvrir dans le 10e arrondissement, à deux pas de l’Institut Paoli Calmette, avec pour chacun plusieurs médecins rattachés. « Nous croyons vraiment entre notre projet et nous le voyons comme un investissement à long terme. Il existe un réel besoin, pour aujourd’hui, mais aussi pour demain. Dans le 10e, plus de la moitié des médecins généralistes sont âgés de plus de 55 ans. » Le coworking étant devenu une façon de travailler comme une autre, nul doute que les plus jeunes apprécieront cette location de cabinet flexible.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?