Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Wabi Sabi : la beauté de l'imperfection

le - - Oxygène

Wabi Sabi : la beauté de l'imperfection
Ln Boul - Les calebasses en terre colorée de l'artiste LN Boul sont visibles dans cette exposition.

L'exposition Wabi Sabi, du nom de la philosophie japonaise qui veut que la beauté soit partout et même dans les cassures, les fêlures, les fractures, est à découvrir à Marseille chez Marianne Cat.

« La beauté est dans l'œil de celui qui regarde », aurait dit Oscar Wilde. Au sein de l'exposition Wabi Sabi chez Marianne Cat à Marseille, la beauté nous est ici donnée à voir. Elle est savoir-faire, artisanat, art. Pérennité. Elle se présente sous plus d'une forme. Regardez. Laissez l'émotion vous envahir. Ici, les suspensions de jute ancien, reprisé, teint… sont de Mitri Hourani. Plus loin, au cœur des bijoux de Tobias Wistisen, l'éclat sourd de l'or magnifie la brisure. Puis l'œil se pose sur les voiles de soie rapiécées, recousues, surteintes d'Ysabel de Maisonneuve ; il découvre les broderies de Mitsugu Sasaki ; les origamis de soie – pochettes, sacs, trousses, bijoux – de Laurence Vouillemin ; les tabliers savamment reprisés par des nonnes et photographiés par Eric Valdenaire ; les collages de Marie-France Michalon ; les coussins – chanvre et lin ancien – de Martine Persault. L'œil s'attarde sur les sacs faits de tissus anciens récupérés de Michèle Chatenet ; les dessins de Léa Ricorday ; les tapis de Géraldine Tubéry ; les luminaires, meubles, objets, bijoux des Résilientes X Emmaüs Alternatives sous la houlette d'Eugénie de Larivière ; les calebasses en terre colorée d'LN Boul ; les luminaires – oiseaux de José Esteves

Pour Wabi Sabi, des artistes originaires du Japon, mais également de Belgique, d'Italie, de France célèbrent la beauté de l'imperfection comme une évidence de la simplicité, un héritage, des fragments de mémoire, des rêves perdus de vue, une fragilité savamment mise en scène.

À découvrir chez Marianne Cat, Hôtel de Paul, 53 rue Grignan à Marseille, jusqu'au 30 novembre 2019.




Hélène Bresciani
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer