AccueilEconomieViva Paca Technology !

Viva Paca Technology !

CES de Las Vegas à la française, le salon Viva Technology, « Vivatech », qui a lieu à Paris du 16 au 18 mai, accueillera une importante délégation de 36 start-up de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Un déplacement organisé par le conseil régional.
Viva Paca Technology !
J. P. Pierrat - Avant d'occuper leur « lab » de 400 m2 à Paris, les start-up ont présenté leurs innovations respectives dans l'allée centrale de l'hôtel de région.

Economie Publié le ,

Un mois avant de les accompagner dans la capitale pour le « grand show » qu'est Vivatech, un salon pas comme les autres selon ses organisateurs, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui organise et finance à hauteur de 350 000 euros ce déplacement du 16 au 18 mai prochains, a réuni à l'hôtel de région, à Marseille, les 36 start-up sélectionnées pour y participer. Celles-ci y disposeront d'un « lab » de 400 m2 (contre 260 m2 l'année précédente) pour présenter leurs innovations, faire des démonstrations, prendre des contacts…

Plutôt qu'un salon « c'est en effet un véritable événement, un rassemblement international où se côtoient les leaders des différents univers de l'innovation technologique : les corporates (grands groupes), les start-up et les investisseurs, indispensables pour les levées de fonds », a encore expliqué à cette occasion un organisateur de la 4e édition de ce rendez-vous.

Tous les écosystèmes et territoires représentés

« Pour cette quatrième participation de la région, nous ne pouvions pas y aller en ordre dispersé, mais en partenariat avec les métropoles Aix-Marseille Provence, Nice Côte d'Azur et Toulon Provence Méditerranée. Il fallait représenter la totalité des écosystèmes du territoire régional en matière d'innovation », a souligné pour sa part Françoise Bruneteaux, vice-présidente de la région déléguée à l'économie numérique et aux nouvelles technologies. Seront ainsi également présents « les universités, les instituts de formation, les pôles de compétitivité…, a-t-elle ajouté, pour donner une image rayonnante de la région et attirer d'autres entreprises et d'autres talents ». Une étape essentielle « pour passer de la start-up à lascale-up », a aussi estimé Christian Tordo, le représentant de la métropole niçoise.

D'Archistoire (visites virtuelles à 360°) à Ombrea (agriculture intelligente) en passant par Pellenc ST (robots de tri), 360 SmartConnect (traçabilité intelligente pour le BTP) ou encore Beelife (qui a inventé une ruche pour lutter contre la disparition des abeilles), pour ne citer qu'elles, elles seront donc 36 start-up régionales à viser cet objectif. Cette année, Vivatech mettra en particulier l'accent sur l'intelligence artificielle, les mobilités du futur et les startupeuses, qui ne représentent pour le moment que seulement 10 % des fondateurs de jeunes pousses.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?