AccueilEconomie[Vidéo] Jean-Luc Chauvin : "Patron de l'UPE 13, ça change inévitablement quelqu'un"

[Vidéo] Jean-Luc Chauvin : "Patron de l'UPE 13, ça change inévitablement quelqu'un"

Après cinq ans comme patron des patrons des Bouches-du-Rhône, Jean-Luc Chauvin quittera la présidence de l'UPE 13 le 21 septembre. Il laisse la place à Johan Bencivenga qui dirigeait la Fédération du BTP 13. Homme d'action et d'engagement, entrepreneur à la tête de l'agence Otim Immobilier, Jean-Luc Chauvin a surtout été un « militant de l'entreprise » qui a joué collectif en fédérant les énergies, entre PME et « grosses » entreprises, mais aussi entre l'ensemble des acteurs économiques du département.

Economie Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Vous venez de l’immobilier et vos prédécesseurs étaient plus ou moins liés au port. Est-ce que votre élection en 2010 marque une sorte de rupture au sein des présidents de l’UPE 13 ?
Jean-Luc Chauvin : Avant moi, il y a eu deux présidents qui n’étaient pas vraiment liés au port. Stéphane Brousse avait une entreprise d’import de fruits et légumes. Mais il est vrai qu’avant, les présidents avaient un lien avec le port, parce que les activités portuaires et maritimes tenaient une place importante dans l’économie du territoire. Cela pourrait le redevenir.

Une action ou un événement à garder en mémoire au moment de rendre les clefs de l’UPE ?
Ma principale préoccupation pendant ces cinq années a été de faire grandir l’entreprise, créer de l’emploi et de la richesse localement. C’est en gagnant des marchés que l’on peut créer de la richesse, des emplois, consommer ici et développer le territoire. Au sein de l’UPE 13, nous nous sommes efforcés de développer des outils pour répondre aux attentes du tissu économique local, qui est surtout composé de PME et TPE. C’est le cas avec Expert Inside qui propose aux entreprises des services de ressources humaines (RH), ou avec l’expérimentation que nous avons développée à Aubagne autour de l’emploi. Notre vice-président a aussi beaucoup réfléchi aux questions stratégiques de financement des entreprises. Tout cela a été un travail collectif : les élus et les salariés de l’UPE.

Est-ce que l’on peut redevenir seulement patron d’Otim Immobilier quand on a été président de la Fnaim*, puis président de l’UPE 13 ?
Je vais prends du temps, pour moi, ma famille, que je tiens à remercier, et pour mon entreprise. Le temps de la réflexion aussi. Je veux donner plus de mon temps à mon entreprise. J’ai de beaux challenges à relever à la tête d’Otim Immobilier, notamment sur les Hautes-Alpes. Ensuite, on verra. Je n’ai jamais vraiment recherché les mandats. Ils sont plus ou moins venus à moi. Je n’ai pas de scoop à vous donner aujourd’hui…

* Fédération nationale de l’immobilier

La suite de l'interview de Jean-Luc Chauvin est à lire dans le numéro 9860 des Nouvelles Publications (parution le 11/09/2015)

A relire :

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?