AccueilEconomieVéronique Eyraud, Urbanis Aménagement : « L’essentiel est de se sentir à sa juste place et d’aider chacun à la trouver »

Véronique Eyraud, Urbanis Aménagement : « L’essentiel est de se sentir à sa juste place et d’aider chacun à la trouver »

Intervenir dans l’éradication de l’habitat indigne confronte Urbanis Aménagement à des situations souvent éprouvantes. Véronique Eyraud, sa directrice opérationnelle, fait de la QVT le fil conducteur de toute sa démarche managériale.
« Je suis devenue récemment facilitatrice d’intelligence collective », Véronique Eyraud, Urbanis Aménagement.
A. Micaleff - « Je suis devenue récemment facilitatrice d’intelligence collective », Véronique Eyraud, Urbanis Aménagement.

Economie Publié le , Propos recueillis par Jean-Christophe BARLA

Les Nouvelles Publications : Quelles sont les missions d’Urbanis Aménagement ?

Véronique Eyraud : Urbanis a été fondé voici plus de 40 ans à Nîmes. Elle s’est développée avec douze agences régionales et des filiales, dont Urbanis Aménagement, pour agir dans l’éradication de l’habitat indigne, fondamentale à Marseille. Nous acquérons des immeubles, nous intervenons dessus et sommes donc amenés à exproprier des propriétaires indélicats, à reloger des occupants.

Vos collaborateurs exercent des missions potentiellement difficiles. Comment appréhendez-vous la qualité de vie au travail ?

Urbaniste de formation, je fais en sorte que ma façon de manager corresponde à ce que je suis intimement. Je suis devenue récemment facilitatrice d’intelligence collective. Par exemple, je mixe des personnes extraverties et inventives, mais peu organisées, avec d’autres plus rigoureuses, afin de structurer une équipe homogène où chacun apporte sa part au collectif.

Retrouvez notre numéro spécial où les chefs d'entreprise livrent leurs recettes QVT

Le "sens du travail" se trouve-t-il plus facilement quand on lutte contre l’habitat indigne ?

Quelqu’un qui travaille chez nous vient effectivement pour "ce sens", mais il faut ensuite trouver le juste équilibre entre ce qu’une collectivité nous demande de faire, ce que nous souhaiterions faire, et ce qui est réellement fait, avec les moyens qui nous sont donnés. Mon rôle est d’aider mon équipe à prendre du recul, tout en l’incitant à imaginer des solutions innovantes J’ai noté sur mes derniers recrutements le besoin exprimé plus fortement de concilier vie privée et vie professionnelle. Nous devons entendre ce que les jeunes nous disent…

Vous avez mis sur pied des séances de sophrologie. Dans quel but ?

Pour apprendre à gérer son stress. Nous avions déjà expérimenté du yoga. Un atelier découverte a été proposé en groupe. Ces techniques peuvent être très bénéfiques.

Votre approche est-elle déclinée et déclinable sur le reste du groupe ?

Chacun manage en fonction de sa personnalité, mais, en tant que membre du conseil de direction d’Urbanis, je suis référente nationale pour conduire un challenge "bien-être". Il permettra à chaque entité régionale de proposer des projets innovants favorisant le bien-être au travail, avec l’appui financier du groupe.

Est-ce que la mission du manager n’est pas alourdie par ces enjeux ?

Il m’importe que chacun se sente bien et serein dans son métier. Ce n’est pas au détriment de la performance, parce que les gens s’entraident, sont plus motivés. Aujourd’hui, on ne peut plus manager du personnel sans y avoir été formé et sans posséder le désir et des qualités pour l’être, au risque de s’exposer psychologiquement à des situations perturbantes pour soi ou les autres. On peut être expert de son métier, s’y épanouir, sans devenir manager ! L’essentiel est d’être à sa juste place. J’ai ce sentiment pour moi, parce que j’aime manager les gens, et que j’aime faire sortir le meilleur de mes collaborateurs !

Conseil du chef : « Aujourd’hui, on ne peut plus manager du personnel sans y avoir été formé et sans posséder le désir et des qualités pour l’être, au risque de s’exposer psychologiquement à des situations perturbantes pour soi ou les autres ».
Partager :

Qualité de vie au travail : les chefs d'entreprise témoignent


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 février 2023

Journal du03 février 2023

Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?