AccueilDroit et ChiffreUn avocat et un data analyst lancent la legaltech jobexit.fr

Un avocat et un data analyst lancent la legaltech jobexit.fr

Cette structure marseillaise propose de simplifier le calcul des indemnités en cas de démission, rupture conventionnelle ou licenciement. Un outil utile pour les entreprises et les hommes du chiffre et du droit.
Un avocat et un data analyst lancent la legaltech jobexit.fr
D.R. - L'avocat Jean Martinez et le data analyst Eric de la Broise ont créé le site jobexit.fr.

Droit et Chiffre Publié le ,

Le développement des legaltechs poursuit son cours malgré la crise sanitaire. Et pour cause, certaines d’entre elles répondent à un besoin encore plus fort aujourd’hui. Dernier exemple en date, jobexit.fr, une legaltech marseillaise qui propose des chiffrages automatisés d'indemnités de rupture pour les employeurs et salariés.

Derrière cette legaltech, deux amis aux compétences complémentaires : Jean Martinez, avocat spécialiste en droit du travail et co-fondateur du cabinet ONE, et Eric de la Broise, data analyst.

Dans son activité, Jean Martinez a pris l’habitude, depuis des années, de fournir à ses clients des chiffrages détaillés sur les ruptures de contrats de travail. "Ces calculs étaient un besoin récurrent dans la vie de l'entreprise et dans le parcours des salariés", insiste l'avocat. Cet outil permet ainsi d’apporter une réponse claire et pédagogique et donc de faire un choix parmi les différentes options possibles lorsque l’on souhaite se séparer d’un salarié. En effet, l’entreprise connaît avec précisions les coûts pour chaque option de licenciement. Le salarié, de son côté, va avoir le détail des gains. Cet outil aide ainsi à prendre la bonne décision.

80% des conventions collectives

L’outil propose un simulateur gratuit pour les salariés. "Il a été lancé en décembre et nous avons déjà eu des centaines d’utilisateurs", précise le co-fondateur. En parallèle, un simulateur à destination des employeurs avec des fonctionnalités bien plus poussées a été développé. L'offre est payante pour les entreprises (avec des formules différentes : à l’utilisation, lot d’utilisation, abonnement). Le simulateur est simple d’accès. Une fois le compte créé, il convient de remplir les informations nécessaires au calcul des indemnités. Et notamment le statut du salarié, sa date d’entrée dans l’entreprise, sa date de naissance mais aussi la convention collective applicable. "Ce dernier point est parmi les plus importants et les plus complexes car il existe une multitude de conventions. Nous avons intégré à notre outil les principales conventions qui représentent 80% du secteur privé". Autres données à préciser : le nombre de congés payés à date, la date de paiement des allocations, la rémunération annuelle, le taux d’imposition du salarié...

Conseil

D'autres points sont abordés très clairement et témoignent du côté pointilleux de l’outil : le salarié peut-il vous réclamer une somme d’argent, par exemple s’il a des heures supplémentaires qui n’ont pas été payées ? Des questions sur l’entreprise sont également posées. Par exemple : souhaitez vous que le salarié effectue son préavis ?

Une fois les données remplies, il suffit de quelques secondes pour voir apparaître le chiffrage des coûts (indemnités de rupture, congés payés, estimation du risque si contentieux, indemnités négociées etc.) en fonction des différentes options retenues. "Beaucoup d’entreprises font face aujourd’hui à deux alternatives :  la rupture conventionnelle ou le licenciement économique."

Le site propose également des informations liées à la rupture d’un contrat.  "Cela permet notamment au salarié de bien travailler son dossier avant de discuter avec les ressources humaines". L’outil payant qui est en phase de commercialisation s’adresse aux avocats, experts-comptables et entreprises.

"C’est un outil qui fait gagner du temps. Et permet de se consacrer davantage à son cœur de métier, le conseil. Car sur ce point là, la machine ne pourra jamais remplacer l’être humain".

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?