AccueilEconomieUEFA Euro 2016, un levier de croissance pour notre territoire

UEFA Euro 2016, un levier de croissance pour notre territoire

En 2016, l'Euro prend une nouvelle dimension. Avec la tenue 51 matchs dans 10 stades, l'organisation table sur 2,5 M de spectateurs et 10 M de supporters dans les fan zones. Troisième événement sportif au monde, l'Euro offre un coup de projecteur pour la France et la région, puisque Marseille et Nice accueilleront des matchs importants.
UEFA Euro 2016, un levier de croissance pour notre territoire
Ville de Marseille - Le temps du tournoi, les loges et les salons des 10 stades vont ainsi devenir le plus grand club d'affaires d'Europe

Economie Publié le ,

L'opportunité business d'un tel événement n'est plus à démontrer. Au niveau national, l'Euro 2016 va engendrer 1,27 Md€ de retombées, dont 195 M€ dépensés par les visiteurs étrangers dans les seules fan zones. Plus de 2.000 entreprises, issues d'une centaine de pays, sont attendues dans les loges et les stades de la compétition. Du 10 juin au 10 juillet, l'UEFAEuro 2016 deviendra ainsi le plus grand club d'affaires d'Europe ! Une application mobile sera d'ailleurs lancée juste avant le début de la compétition, afin de renforcer l'aspect «networking». Trois offres existent pour suivre les matchs : la version Gold, en salon partagé, et la Platinum, en loge partagée ou en loge privative.

Des retombées exceptionnelles

Marseille accueillera près de 360.000 spectateurs au stade Vélodrome et environ 680.000 visiteurs dans la fan zone du Prado. Ce qui représentera près de 120 M€ de retombées économiques pour la ville et 181 M€ pour le territoire. Pour la cité phocéenne, l'UEFA Euro 2016 a investi 12 M€ de dépenses pour l'organisation de la compétition et recruté 771 personnes. Selon un rapport du Centre de droit et d'économie du sport (CDES) de Limoges, les dépenses d'organisation effectuées par l'UEFA, celles des équipes participantes et des supporters dans les stades et les fan zones, constitueraient un impact sur l'économie nationale de plus de 1,26 Md€. Quant à la construction et à la rénovation des stades, 20.000 emplois ont été créés dont 5.000 sont durables (étude du CDES).

Un accélérateur de business

Profiter de la compétition pour faire rayonner son entreprise, telle est l'opportunité donnée aux professionnels français à travers une offre d'« hospitalité inédite ». Le temps du tournoi, les loges et les salons des 10 stades vont ainsi devenir le plus grand club d'affaires d'Europe. Selon la direction nationale de ce service de l'UEFA, Marseille fait partie des bons élèves, la CCI Marseille Provence (CCIMP) ayant une fois de plus joué son rôle de fédérateur auprès des entreprises du territoire. « Depuis la Coupe du monde de rugby en 2007, l'attractivité business de tels événements n'est plus à démontrer, nous confie Jacques Pfister, président de la CCIMP. Il est vrai toutefois que le ticket d'entrée reste plus important sur l'Euro que sur la coupe du monde de 2007, ce qui peut freiner nos entreprises, notre tissu économique étant principalement composé de PME/TPE. Toutefois, je peux vous assurer que l'Euro 2016 représente une véritable attente pour nos chefs d'entreprise. Avec l'Euro, nous jouons pour le long terme puisque l'an prochain, Marseille sera capitale européenne du sport et surtout, la France pourrait remporter les JO de 2024 et Marseille devenir le terrain de jeux des sports nautiques. Je vous laisse imaginer en termes d'image ce que cela représente pour la métropole et l'ensemble du territoire. »

En une dizaine d'années, l'état d'esprit des patrons a donc changé. « Nous savons désormais que la culture ou la pratique sportive concourent à donner une image positive d'un territoire. Nous l'avons constaté bien sûr avec Marseille capitale européenne de la culture. Rien n'a plus jamais été comme avant depuis 2013. C'est dans l'intérêt des chefs d'entreprise que de tels événements se déroulent ici et je peux vous assurer qu'en amont, les organisateurs se montrent très sensibles à une adhésion globale de chacun. Ils ont besoin d'être portés par les habitants bien sûr, mais aussi par l'ensemble du tissu économique. » Marseille, une fois de plus, a donc su se montrer corporate et cela augure du meilleur pour les JO…

Retrouvez l'intégralité de notre dossier consacré à l'UEFA Euro 2016 dans le numéro 9897 des Nouvelles Publications (parution le 27/05/2016). Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?