AccueilEconomieTrois nouvelles start-up incubées à la Belle de Mai

Trois nouvelles start-up incubées à la Belle de Mai

Trois nouvelles start-up ont rejoint l'incubateur de la Belle de Mai, à Marseille, lors du dernier comité d'engagement. Il s'agit d'Imparato, de Dododata et de Pandas-go-Digital !.

Economie Publié le ,

L'incubateur de la Belle de Mai a ouvert ses portes à trois nouveaux projets, lors du dernier comité d'engagement du 9 février dernier. L'information a été dévoilée le 30 mars.

  • Imparato

Imparato est porté par Damien Vincent et Thibault Viserlei. « Le projet va aider les comédiens à apprendre leur texte et à le répéter », annonce l'équipe de l'incubateur. L'application est encore en phase bêta. Elle se se veut différente de celles déjà sur le marché en Amérique. Une partie gratuite et une payante seront proposées.

  • DodoData

DodoData est lancé par Joël Gombin et Samuel Goëta. Comme son nom l'indique, il concerne la data et « permettra de réclamer et d'obtenir rapidement les données publiques qui manquent à l'entreprise ». Le duo qui porte ce projet est détonnant : Samuel Goëta est sociologue. Il a réalisé une thèse sur les coulisses de l'open data dans laquelle il interroge les conditions de mise en oeuvre de ces projets. Joël Gombin est politiste et data scientist. « Dans son travail de sociologie électorale, il utilise de manière régulière l'open data. » Ils ont fondé avec d'autres Datactivist, également dans le domaine des données ouvertes.

  • Pandas-Go-Digital !

Pandas-Go-Digital ! est porté par Vincent Berge, connu pour avoir fondé Think & Go (et quitté depuis) et par Tony Doublet qui vient de l'univers des jeux vidéo. Cette plateforme « a pour ambition de devenir le "Acadomia" de la formation extra-scolaire des tech-digital pour les enfants de 6 à 15 ans et les seniors ». Il ne s'agit pas seulement d'une approche numérique, puisque des formations ou animations devraient aussi être proposées en "réel".

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?