AccueilEconomieTourisme : un début d’été encourageant en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Tourisme : un début d’été encourageant en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Dans un premier bilan, le Comité régional du tourisme Provence Alpes-Côte d’Azur se montre positif, même si la fréquentation est loin de celle de 2019 et que la fin de saison va déprendre de l’évolution des contraintes sanitaires.
Tourisme : un début d’été encourageant en Provence-Alpes-Côte d’Azur
F. Delmonte - Le Var a tiré son épingle du jeu, notamment en tout début de saison.

Economie Publié le ,

Les vacanciers sont bien arrivés en Provence-Alpes-Côte d’Azur selon les chiffres dévoilés le 31 juillet par le Comité régional du tourisme (CRT). Dans une région où le tourisme représente 10 % des emplois et pèse 13 % du PIB, l’étude de fréquentation à mi-saison « témoigne d’un dynamisme retrouvé dans la plupart des secteurs », même si on reste loin de la fréquentation de 2019. 

L'attractivité de la Provenec se confirme : le territoire « reste dynamique, à la fois sur les clientèles françaises et internationales ». Les départements du Var et des Bouches-du-Rhône sont ceux qui s'en sortent le mieux, surtout grâce à la fréquentation du printemps. Dans les Alpes le niveau de fréquentation « se révèle stable pour les Français et enregistre une légère hausse des touristes étrangers ». Quant à la Côte d’Azur, elle « a bien rattrapé son retard du printemps. Elle progresse par rapport à 2020, grâce à la présence de clientèles françaises, à la tenue de grands événements à l’instar du Festival de Cannes, et au retour plus marqué de clientèles internationales », note le CRT. Une clientèle qui reste cependant faible si bien que la Côte d'Azur n'atteint pas les chiffres de 2019. 

Clientèle française

La clientèle française extrarégionale « est bel et bien au rendez-vous. » Selon les premières données Flux Vision Tourisme au 23 juillet, « les nuitées des touristes français extrarégionaux sont en hausse de 7 points par rapport à juillet 2020, et de 17 points par rapport à juillet 2019. Cette hausse est particulièrement visible dès le week-end du 10 juillet, en amont de la Fête nationale, et encore davantage le week-end du 17, qui marque, pour le moment, le pic de fréquentation de ce mois de juillet 2021 ».

Quant à la clientèle étrangère, elle se situe « encore en dessous du niveau de 2019 », avec une baisse de 40 %. Cependant, le CRT note que « l’évolution des nuitées touristiques internationales est plutôt positive et continue sa progression. Cette tendance est notamment visible à partir du 9 juin, date à laquelle les Européens vaccinés ont pu voyager en Europe sans test PCR. »

Les enjeux économiques d’août

Dans les hôtels de centre-ville le taux d’occupation « enregistre une évolution positive en juillet : selon les données MKG, il se situe à 73 %, soit 10 points de plus qu’en 2020 à la même période ». « Contrairement à l’année dernière, les hôtels ont pu bénéficier des effets des grands événements qui ont été maintenus : le Festival de Cannes, le Tour de France, les festivités du 14 juillet ou encore le Festival d’Avignon », souligne le CRT dans son étude. Mais le niveau de 2019 est loin d’être rattrapé avec une baisse de 83 %. « De plus, on peut observer un fléchissement du taux d’occupation à compter du 21 juillet, date de la mise en place du premier volet du passe sanitaire. » 

Ces chiffres ne doivent pas cacher la fragilité de la situation, soumise aux évolutions des règles sanitaires et de la propagation du virus. Comme le souligne le CRT les enjeux sont multiples : « Rester attentifs aux secteurs actuellement en difficulté comme les parcs d’attraction, accompagner le mois d’août, caractérisé par la complexité de mise en place des contrôles de pass sanitaires, mais aussi préparer et stimuler l’arrière-saison ».

Une thématique sur laquelle travaille déjà le CRT, comme l'explique son présent François de Canson, « avec de nouveaux dispositifs de soutien régionaux à destination de nos professionnels du tourisme et des loisirs et avec Atout France et la plupart des destinations de notre région, via plusieurs actions de communication et de promotion ». Une réussite qui dépend maintenant de l’évolution du variant. 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?