Fermer la publicité

Thecamp mise sur sa recapitalisation pour écrire un nouveau chapitre

le - - Economie

Thecamp mise sur sa recapitalisation pour écrire un nouveau chapitre
M. Debette - Pour permettre le redéploiement de thecamp, le CAAP, a décidé d'investir à nouveau en capital, à hauteur de quatre millions d'euros et détient ainsi un tiers de la foncière thecamp.i.

Rationalisation de l'entreprise, recapitalisation, écriture d'un nouveau plan stratégique et nouvel investissement du Crédit agricole Alpes Provence au capital de thecamp.i, à hauteur de quatre millions d'euros... thecamp se restructure pour rebondir.

Après de longs mois de fermeture administrative et des finances qui battaient de l'aile, thecamp a signé un accord de recapitalisation pour résister face à la crise sanitaire et préparer l'avenir plus sereinement en développant de nouvelles offres. « Il y a un an, lors de l'arrivée du nouveau directeur général, Patrice Ceccaldi, nous avions commencé à restructurer les coûts de la société », explique Olivier Mathiot, président de thecamp.

Patrice Ceccaldi s'est attaché à lancer un plan reposant sur trois phases : rationalisation de l'entreprise, recapitalisation et écriture d'un nouveau plan stratégique : « Nous avons lancé très rapidement un plan d'économies car il fallait, dans un délai très court, baisser les charges fixes de 50 %. Nous avons, au titre de la rationalisation, retravaillé sur les métiers et les offres pour les rendre plus lisibles. » Puis des discussions avec l'ensemble des partenaires financiers, actionnaires, créanciers, ont été lancées afin d'entamer la seconde phase de recapitalisation.

Près de 20 millions d'euros injectés

La SAS a donc engagé une procédure confidentielle de prévention des difficultés des entreprises sous la protection du tribunal de commerce d'Aix-en-Provence afin d'entamer des négociations en vue de la recapitalisation de la société pour la remettre sur les rails. Une recapitalisation de près de 20 millions d'euros, qui seront injectés sur les cinq prochaines années. Dont deux millions par Booster, la holding de la famille des héritiers de Frédéric Chevalier, le fondateur, deux millions en prêts garantis par l'Etat (PGE) par le Crédit agricole Alpes Provence (CAAP), BNP Paribas et le CIC, ainsi que deux millions de cession d'actifs entre thecamp et la foncière thecamp.i, et via l'abandon d'une partie des loyers et une baisse importante de celui-ci. Pour permettre le redéploiement de thecamp, le CAAP, a décidé d'investir à nouveau en capital, à hauteur de quatre millions d'euros et détient ainsi un tiers de la foncière thecamp.i.

« Ce refinancement n'est pas une fin en soi, car la crise est toujours bien présente, mais il constitue une respiration qui permet de réinventer l'avenir de thecamp », précise Patrice Ceccaldi. Rappelons que l'investissement de départ, immobilier plus projet d'exploitation thecamp, représentait 85 millions d'euros.




Martine Debette
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer