AccueilEconomieTechnicatome ancre l’avenir d’une part du nucléaire en Provence

Technicatome ancre l’avenir d’une part du nucléaire en Provence

La région Paca n’est pas identifiée comme un territoire de l’industrie nucléaire, aucune centrale n’y est implantée. Mais c’est ici qu’elle y conçoit son futur, avec le CEA Cadarache, la DIPDE d’EDF à Marseille ou encore Technicatome à Aix.
Rémi Clamens, Loïc Rocard et Lionel Marx ont une visibilité sur leurs marchés sur une décennie.
J.-C. Barla - Rémi Clamens, Loïc Rocard et Lionel Marx ont une visibilité sur leurs marchés sur une décennie.

Economie Publié le ,

« Technicatome, fondé voici 50 ans, est l’un des beaux enfants de l’aventure nucléaire française, spécialisé dans la propulsion nucléaire et les petits réacteurs. Nous sommes aussi l’œuvre commune de la force de dissuasion que les pouvoirs publics ont organisée pour notre pays », explique Loïc Rocard, président d’un groupe en pleine expansion. « Sur les cinq dernières années, notre chiffre d’affaires a progressé de 60 % et nos effectifs de plus de 30 % », rappelait-il lors de sa venue, le 14 octobre, sur le site d’Aix-en-Provence, pour célébrer le cinquantième anniversaire de la création de cette entreprise.

Habituellement discret dans sa communication, soumis à des exigences de confidentialité liées à la sensibilité de ses activités, Technicatome (TA) reste méconnu sur notre territoire alors qu’il y emploie 85 % de ses 1 860 collaborateurs, entre Aix, le pôle du CEA Cadarache et la base navale de Toulon. Et il va continuer d’y grandir puisque la construction d’un nouvel édifice de 4 000 à 5 000 m2 devrait compléter les 18 000 m2 de locaux occupés à l’heure actuelle (dont 5 000 m2 déjà ajoutés en 2019). « Nous espérons aboutir à ces extensions dans les deux ans qui viennent », confie Rémi Clamens, directeur de l’établissement aixois où travaillent 950 personnes dans quatre bâtiments (dont 720 pour TA).

CEA Cadarache : les microalgues vont refleurir la Cité des Energies

Une activité à rayonnement économique pour Technicatome

Détenu par l’Etat pour 50,32 %, Naval Group et le CEA pour 20,32 % chacun et EDF pour 9,03 %, le groupe technicatome a besoin de recruter plus de 150 salariés par an sur ses activités, fort d’une visibilité à dix ans. Il va pouvoir embarquer toutes celles, nombreuses sur la région, qui interviennent dans son giron.

« Nous nous appuyons sur plus de 200 fournisseurs et 30 % de nos achats sont réalisés en Provence-Alpes-Côte d’Azur, poursuit le dirigeant. 75 M€ sont injectés dans ce tissu économique alors que nous comptons moins de 3 % de fournisseurs et à peine 1 % de nos volumes d’achats à l’extérieur de la France. »

Dans les prochaines années, Technicatome va devoir fournir les chaudières des sous-marins nucléaires d’attaque de la série « Barracuda » (un a été installé, un autre a été mis en service en septembre pour une livraison en 2023 et quatre autres sont à concevoir), celles de la 3e génération des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SMNLE) et enfin, la chaufferie du futur porte-avions français, identifié pour l’heure sous le signe PA-NG.

Aix-en-Provence : TechnicAtome loue 4 860 m2 au sein du Parc du Golf

Dans le même temps, TA planche aux côtés d’EDF, du CEA et de Naval Group sur le modèle de petit réacteur nucléaire « Nuward », appelé à relancer la filière nucléaire française, maintenant qu’elle semble à nouveau considérée comme un pilier indispensable du mix énergétique national et surtout de sa souveraineté ! « Notre savoir-faire et notre différenciation résident dans notre capacité à atteindre une extrême compacité du réacteur. De fait, les sollicitations de clients affluent. Notre carnet de commandes avoisine 1,5 milliard d’euros, soit trois fois notre chiffre d’affaires », indique Loïc Rocard.

technicatome-aix
A Aix, Technicatome projette la construction d’un nouvel édifice de 4 000 à 5 000 m2 qui devrait compléter les 18 000 m2 de locaux occupés à l’heure actuelle. (Crédit : Technicatome)

Simuler pour simplifier

Sur les installations aixoises qui concentrent la quasi-totalité de l’ingénierie du groupe, Technicatome ne cesse d’enrichir ses équipements. Il s’est doté d’une salle de réalité virtuelle et d’un atelier de réalité augmentée. « Trois cents personnes sont déjà venues dans notre salle de réalité virtuelle à l’échelle 1 pour appréhender et se familiariser avec l’intérieur des installations que le groupe conçoit, afin d’en faciliter le montage et la maintenance », indique Nicolas Fremy, ingénieur méthodes, au bureau d’études « aménagement général ».

PRACCIIS met l’industrie du futur à la main des TPE-PME

Le site est également associé au projet « Arqane » (Actions de Réalisation et de Qualification en Additif pour le Nucléaire avec EDF, le CEA, Framatome, Naval Group, Orano, Inovsys, Groupe Institut de Soudure, TEAM Henri-Fabre, Nuclear Valley), retenu dans le cadre du plan France Relance, qui consiste à réfléchir aux moyens d’intégrer des technologies de fabrication additive dans l’industrie nucléaire. Pour Rémi Clamens, la solution pourrait simplifier l’exploitation et l’entretien des sous-marins et des porte-avions en opérations. « S’il y a le moindre incident, défaillance ou casse sur une pièce, elle pourrait être produite à bord par une imprimante 3D, précise-t-il. Ici, à Aix, nous couvrons plus de 90 métiers et 70 % de l’effectif relève de l’ingénierie. Et leur rôle est de réussir à adapter nos réalisations à l’espace alloué. Nos technologies de simulation et modélisation nous permettent de disposer aujourd’hui d’un jumeau numérique du réacteur nucléaire ».

Au CEA Cadarache, les projets vont également générer de nombreux recrutements, « de l’ordre de 200 personnes dans les trois à quatre ans », assure Lionel Marx, le directeur d’établissement. En 2018, Technicatome a mis en service le RES (réacteur d’essai), il continue d’intervenir sur le chantier du RJH (réacteur Jules Horowitz) et prévoit le renouvellement de plusieurs unités dans les dix ans.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?