Fermer la publicité

interview Stéphane Paglia : « Nous avons de beaux projets pour Arles en 2021 »

le - - Economie

Stéphane Paglia : « Nous avons de beaux projets pour Arles en 2021 »
CCI du Pays d'Arles - Stéphane Paglia, président de la chambre de commerce et d'industrie du Pays d'Arles.

Stéphane Paglia, le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Pays d'Arles revient sur la situation économique actuelle et sur les projets qui vont donner un nouveau souffle au territoire dès 2021.

Les Nouvelles Publications : Comment se déroule la saison touristique en pays d'Arles ?
Stéphane Paglia : C'est un territoire dont une bonne partie de l'économie dépend du tourisme et de la culture. Malheureusement nous constatons que 50% des visiteurs étrangers ne sont pas là. Quelques touristes européens, sont présents, mais avec parcimonie. Ceux en provenance d'Asie et d'Amérique ne sont pas venus. Nos hôtels et restaurants tournent à 50%. Il faut avoir en mémoire que deux commerces sur trois sont des hôtels ou des restaurants à Arles. Heureusement on assiste à une montée en puissance sur cette fin de mois. On attend de savoir quelles conséquences aura la remise du masque obligatoire… Les Alpilles s'en tirent un peu mieux, notamment avec les locations de villas.

Quelles sont les conséquences sur l'économie ?
On sort d'une longue léthargie. Les professionnels du tourisme vont faire la saison, mais ne réaliseront pas de marge. Sur notre territoire, 3 000 personnes n'ont pas été embauchées. Après la saison, il n'y aura pas de rénovation, ni d'investissement dans les établissements de tourisme. C'est à l'automne qu'il faudra faire attention, surtout si la commande publique n'a pas encore été relancée.

Il y a pourtant des projets qui peuvent redonner de l'optimisme au Pays d'Arles ?
Oui, nous avons de beaux projets pour Arles en 2021. Le Museon Arlaten qui va rouvrir, en principe à l'automne, après une importante rénovation conduite par le Département. Il accueillait avant 60 000 visiteurs, l'objectif est de passer à 200 000. C'est une bonne nouvelle pour l'arrière-saison. Au premier semestre de 2021 nous pourrons aussi compter sur l'ouverture de la tour Luma. Entre le musée et la tour, on a deux centres d'intérêts moteurs pour développer les tourisme et l'économie du territoire. Il ne faut pas aussi oublier le nord du territoire avec le redéploiement du MIN qui est une bonne chose aussi pour notre économie. Le chantier démarrera en 2021. Nous sommes donc confiants pour l'économie du Pays d'Arles, mais il va falloir passer l'hiver…

Comment la CCI du Pays d'Arles entend accompagner les entrepreneurs dans les prochains mois ?
En restant mobilisée sur tous les fronts. Nous alertons les pouvoirs publics en leur faisant remonter les informations. Il y a la cellule d'appui que nous maintenons avec l'aide du tribunal de commerce. On fait passer le message de ne pas aller trop tard au tribunal de commerce en cas de difficulté. Il ne faut pas que le chef d'entreprise ait peur de passer en phase de redressement. Le tribunal de commerce n'est pas votre ennemi, bien au contraire. Cela coûte plus cher une entreprise qui ferme qu'une qui passe en redressement. Ce serait dommage de s'arrêter alors qu'il y a de bonnes perspectives pour les prochains mois en Pays d'Arles. Nous aimerions aussi que la promesse d'annuler les charges, jusqu'à fin juin pour les hôtels et entreprises du tourisme soit tenue. On attend le décret. La CCI aide les plagistes afin d'augmenter la superficie de leur terrasse. On travaille avec les services de l'Etat, les pompiers, etc… Je milite aussi pour que les entreprises qui en ont besoin, aillent faire des prêts pour passer cette période. Même si on a une fierté, il ne faut pas hésiter.

La CCI du Pays d'Arles porte aussi des projets. Où en êtes-vous ?
Une nouvelle municipalité a été élue à Arles. Mais j'espère que les beaux projets initiés se poursuivront. La CCI souhaite acquérir un terrain du côté de la zone des Minimes. Sur ce site de deux hectares nous voulons y bâtir le nouveau palais des congrès, un campus autour de l'image, du numérique et du commerce, ainsi que le futur siège de notre CCI. On parle là d'un projet de 40 millions d'euros pour l'horizon 2023-2024. Le développement de notre port fluvial est aussi un enjeu important pour le Pays d'Arles. Sur la zone portuaire, 25 hectares sont encore disponibles pour des entreprises. On a aussi un investissement de 6 millions d'euros prévu pour refaire l'embranchement de la voie ferrée et réaliser une boucle qui nous aidera à développer le fret par le chemin de fer. Le projet se fera avec la Compagnie nationale du Rhône.

Maintenez-vous les évènements économiques de l'automne ?
Bien entendu ! Si on a le droit de les organiser ils auront lieu. Ce sera le cas fin novembre pour Provence Prestige, le salon de l'art de vivre en Provence et le Salon du chocolat en décembre. Provence Prestige fait venir 30 000 personnes. Il est essentiel d'apporter une aide à ces artisans qui ont perdu du chiffre d'affaires.




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer