Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

CONSEILS DE CHEFS Stéphan Brousse : « Le principal frein de ma boîte, c'était moi »

le - - Economie

Stéphan Brousse : « Le principal frein de ma boîte, c'était moi »
R. Poulain - Le conseil de Stéphan Brousse : « Pour qu'une entreprise grandisse, il faut d'abord que son chef grandisse ».

Stéphan Brousse, directeur général de Brousse Vergez, témoigne, avec conviction, du rôle majeur des réseaux physiques dans le développement de son entreprise.

Les Nouvelles Publications : Quelle est la première porte de réseau physique que vous avez franchie ?
Stéphan Brousse :
Mon premier choix s'est porté sur un syndicat professionnel de la filière fruits secs, la spécialité de mon entreprise. L'occasion de rencontrer mes concurrents - appelés parfois confrères - et d'échanger sur notre activité, le métier. Dans ce type de structure en manque de bénévoles, il est assez facile de devenir président. Pour cela il faut être passionné, actif, sincère et prendre en main des dossiers. C'est comme ça que je me suis retrouvé, un peu malgré moi, à la tête du Syndicat National des Fruits Secs.

C'est à ce moment-là que l'UPE 13 vous a repéré ?
Oui car j'étais devenu visible. Dès le début je me suis retrouvé dans un tout autre monde. Les problèmes soulevés par cette association interprofessionnelle patronale - notamment en matière de droit social - ne ressemblaient pas à ceux rencontrés dans mon entreprise. Je me suis beaucoup intéressé à différents sujets, j'ai accepté des dossiers… et je me suis retrouvé président de l'UPE 13 !
Lors de réunions à Paris j'ai partagé mon expérience de dirigeant avec passion mais sans mâcher mes mots. J'ai été repéré et écouté. Cela m'a permis de faire de belles rencontres et d'occuper, à terme, la fonction de conseiller spécial TPE-PME auprès de Laurence Parisot, puis de Pierre Gattaz lorsqu'ils étaient à la tête du Medef. J'ai également été nommé président du Medef Paca.


Pour aller plus loin : Découvrez notre supplément "Conseils de chefs... d'entreprise"


Ces mandats devaient vous prendre beaucoup de temps ?
J'étais beaucoup moins présent dans ma société, qui végétait. Mais si c'était à refaire je n'hésiterais pas une seconde. Cette expérience m'a beaucoup appris et a donc permis à mon entreprise de se développer et de progresser à titre personnel. Pour qu'une entreprise grandisse il faut d'abord que son chef d'entreprise grandisse.

C'est-à-dire ?
Un patron de PME est toujours débordé et n'a jamais le temps. Il doit tout gérer, notamment le développement de son activité, les problèmes de recrutement etc. Il est l'homme-clé de l'entreprise et il pense être la meilleure personne pour toutes les situations. C'est ce que je croyais, même si mon entreprise stagnait. Lorsque j'ai décidé de lâcher un peu les manettes de mon entreprise, que je suis allé à la rencontre d'autres dirigeants je suis devenu plus intelligent ! J'ai appris à travailler en groupe et à ne pas tout faire moi-même. Nous sommes plus intelligents à plusieurs.

Quels principaux enseignements avez-vous retenus de ces mandats ?
Au contact des autres, on grandit, on pioche de bonnes idées, de bonnes pratiques. La plupart de mes voisins au Medef pesaient plusieurs milliards d'euros et disposaient des plus grands spécialistes, du plus beau réseau relationnel. J'ai posé des questions, observé. Et au final, je me suis beaucoup inspiré d'eux pour mettre en place des nouveaux process dans ma PME. J'ai appliqué, à notre niveau, des méthodes de grands groupes, en gardant la PME attitude. Ca a marché. Le principal frein de ma boîte, c'était moi.




Caroline Dupuy
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer