AccueilEconomieSoléo : une entreprise qui n'a pas peur de se structurer

artisan Soléo : une entreprise qui n'a pas peur de se structurer

Cette entreprise de plomberie, chauffage et climatisation n'hésite pas à faire appel aux services de la Chambre de métiers et de l'artisanat pour se développer. Le résultat est sans appel.
Soléo : une entreprise qui n'a pas peur de se structurer

Economie Publié le ,

Nicolas Châtelain, cogérant de Soléo, est un autodidacte ayant connu un dépôt de bilan. Loin de baisser les bras, il a toujours su avancer, rebondir et apprendre de ses expériences. Sa société de plomberie, chauffage et climatisation - qui opère sur le département des Bouches-du-Rhône - prévoit ainsi d'atteindre, à fin 2019, plus de 3,2 M€ de chiffre d'affaires.

Formations

S'il doit en grande partie son développement à sa persévérance, Nicolas Châtelain met également en avant le soutien de la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur (CMAR Paca).

« Nous avons notamment bénéficié du programme Capea[Cycle d'amélioration de la performance des entreprises artisanales, NDLR]. Cela nous a permis de disposer d'un audit complet de notre structure et donc de mettre en avant nos points faibles pour ensuite les améliorer avec l'aide d'un consultant expérimenté. »

L'entreprise a ainsi appris à se structurer au fil des ans. « Nous avons notamment travaillé sur notre stratégie marketing, puis sur la constitution d'un pôle administratif », résume Nicolas Chatelain.

Il a également reçu, il y a trois ans, des subventions pour un ajout de compétences dans l'entreprise. « Nous souhaitions créer un bureau d'études et d'ingénierie en interne. Nous avons donc été aidés pour embaucher un candidat. » Le résultat est là : la personne a été embauchée depuis en tant que directeur technique de Soléo.

L'entreprise n'a pas peur de se structurer pour se développer. Mais à son rythme. « Nous n'hésitons plus à faire appel à un directeur administratif et financier à temps partagé. Nous sollicitons également l'expertise d'un spécialiste achat, toujours à temps partagé », explique fièrement l'artisan.

Nicolas Châtelain en a marre des clichés sur le monde artisanal, entendus ici où là. « Moi, je ne souhaite pas travailler seul dans mon coin, je m'intéresse aux autres, je suis dynamique et j'aspire à apprendre et à progresser pour que mon entreprise se développe encore et toujours ! » C'est dans cet esprit qu'il gère Soléo, avec sa femme, depuis 2008.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?