AccueilEconomieSobriété énergétique : agir avec méthode et saisir les aides

Sobriété énergétique : agir avec méthode et saisir les aides

Le gouvernement supplie les entreprises de réfléchir à la réduction de leur consommation énergétique. La CCI Aix-Marseille-Provence a détaillé avec ses partenaires comment s’y mettre et se faire accompagner.
Face à l’urgence d’une sobriété énergétique, la CCIAMP a fait le plein de participants. Des ateliers sont prévus en octobre et novembre dans le département des Bouches-du-Rhône.
Jean-Christophe Barla - Face à l’urgence d’une sobriété énergétique, la CCIAMP a fait le plein de participants. Des ateliers sont prévus en octobre et novembre dans le département des Bouches-du-Rhône.

Economie Publié le ,

La crise Covid a accéléré la transition numérique des entreprises, la crise énergétique actuelle devrait propulser leur mutation écologique. A investir, autant ne pas se contenter d’agir à court terme mais d’engager sa transformation dans un objectif « durable » dans tous les sens du mot. Tel est le message qu’ont voulu passer les différents intervenants conviés le 12 octobre par la CCI Aix-Marseille-Provence à la réunion "Urgence Énergie, tous concernés !", dans l’enceinte du Palais de la Bourse, à Marseille.

« Une enquête réalisée fin septembre indique que 23 % des entreprises ont décidé de se lancer dans une politique de sobriété énergétique. Ce qui voudrait dire que 77 % pensent qu’elles ne peuvent pas faire grand-chose. Or, tout le monde peut s’engager dans la transformation de son modèle, il faut en prendre conscience pour réussir dans un effort collectif. Il y a des situations difficiles, mais les entreprises sont résilientes, elles savent s’organiser et agir », a énoncé Jean-Luc Chauvin, le président de la CCIAMP, en ouverture des échanges, avant de laisser la parole à son élue en charge de la mission « Accélérons la relance et les transitions », Christine Baze. « Il y a des gisements de compétitivité à conquérir sur les bâtiments, les bureaux, le chauffage, l’éclairage… Une fois le diagnostic opéré, des solutions peuvent être apportées », a-t-elle assuré, invitant les TPE/PME à solliciter les services consulaires pour les découvrir et les mettre en œuvre.

Pour le directeur régional de l’Ademe, Yves Le Trionnaire, il ne sert à rien de repousser à plus tard les choix. « Plus personne ne doute aujourd’hui de la réalité du changement climatique. On ne peut plus se contenter du « business as usual », on sait qu’il faudra mettre en place d’autres modes de vie, d’autres organisations sociales. Aujourd’hui, nous n’y sommes ni individuellement, ni collectivement ».

Jean-Louis Maurizi : « Le travail est le ciment du pacte social »

30 % minimum d’économies à aller chercher

Comment faire pour tenter d’inverser la tendance ? Très concret, cet événement « Urgence Énergie » a détaillé les dispositifs et aides sur lesquels prendre appui, quelle que soit la taille de sa société, afin de détecter où se situent ses marges de manœuvre, où cibler ses investissements et comment associer ses collaborateurs dans le plan d’action. La CCI, l'Ademe… contribuent à la réalisation du diagnostic (Flash’Diag Énergie, Diag Éco-Flux, Diag Décarbon’Action…), l’État à limiter les impacts des fortes hausses des coûts des énergies (électricité, gaz…), allant jusqu’à la publication de fiches pratiques sectorisées de mesures de « sobriété » (Établissements recevant du public/activités tertiaires et marchandes, Logement, Industrie, Transports, Numérique, Culture & Sport, Collectivités Territoriales).

« Chasser les gaspillages, optimiser le pilotage de ses équipements ou les utiliser plus sobrement peut permettre de réaliser 30 % d’économies », assure Valentina Vologni, chef de projet du pôle de compétitivité Capenergies. Son collègue, Jérôme Fluzin, ingénieur projets, estime, lui, que « un tiers des consommations énergétiques industrielles peuvent être récupérées », dès lors que l’on met en place des technologies aptes à capturer et valoriser ces chaleurs fatales. Pas besoin d’aller prospecter très loin les partenaires susceptibles de les étudier et les installer, Capenergies en regorge parmi ses membres.

Paca : l’activité des TPE-PME toujours en hausse malgré un contexte anxiogène

Bien s’informer pour mieux agir

Directeur du développement Entreprises d’EDF, Thierry Vanderdonckt souligne l’importance des certificats d’économie d’énergie (CEE) pour soutenir les investissements dans des solutions énergétiquement plus efficientes. Bpifrance peut apporter ses « prêts économies d’énergie » pour les financer, ou des « prêts verts ». Pour Frédéric Riou, responsable marketing clientèle de Schneider Electric, adopter une solution de gestion technique de son bâtiment (GTB) peut très vite faire chuter les consommations. Remplacer un équipement industriel ancien par un plus récent s’avère également prolifique : l’imprimerie M@XX/MC2P de Gémenos, spécialisée dans la signalétique, les panneaux et affiches publicitaires, est parvenue ainsi à diminuer de 50 % le nombre de KWh consommés par heure par chaque machine, entre 2019 et 2022.

Les entrepreneurs présents ont pu défricher tout l’intérêt de réagir maintenant. Ils auront pris un coup d’avance sur les absents. Mais rien n’est perdu pour ces derniers. La CCI programme des ateliers collectifs d’information « Eco-responsabilité: où en êtes-vous ? » à Marseille, le 25 octobre, à Salon-de-Provence, le 15 novembre, à Aubagne le 29 novembre.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?