AccueilEconomieShanty Biscuits : "L'impact d'Instagram est indéniable. Cela m'a amené énormément de clients"

CONSEILS DE CHEFS Shanty Biscuits : "L'impact d'Instagram est indéniable. Cela m'a amené énormément de clients"

Shanty Baehrel est la fondatrice de Shanty Biscuits, une entreprise marseillaise spécialisée dans la fabrication de biscuits personnalisables, commercialisés sur internet. Elle explique comment les réseaux sociaux, et plus particulièrement Instagram, lui ont permis de booster son business.
Shanty Biscuits :
D.R. - Shanty Baehrel revient sur sa stratégie de communication, en partie basée sur les réseaux sociaux.

Economie Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Vous êtes aujourd'hui particulièrement suivie sur Instagram avec 80 700 abonnés. Pourquoi avoir privilégié dès le départ ce réseau social ?
Shanty Baehrel :
Je disposais de peu de fonds au démarrage de mon activité, dont une des originalités est d'offrir la possibilité d'apposer un message personnel sur mes biscuits. Instagram, est très simple d'utilisation, gratuit, dédié à l'image - même si on peut désormais aussi envoyer des messages audio. Enfin, quasi tout le monde possède un compte.
Je suis aussi présente sur Twitter et Facebook. Mais contrairement à ce dernier, Instagram est plus adapté à mon univers de marque, très visuel. Le lien avec les internautes est aussi différent : on peut y poster des photos qui évoquent le quotidien de l'entreprise, les équipes, les coulisses, sans se limiter à ses produits. Tout cela contribue à créer des rendez-vous avec les personnes qui me suivent.

A quelle fréquence préconisez-vous d'y poster des photos ?
L'essentiel est de poster régulièrement du contenu pour entrer dans le quotidien des internautes : au minimum 2 fois/semaine et au maximum 2 fois/jour. Il est aussi très important de répondre aux internautes qui vous laissent des messages pour entretenir le lien. Je le considère de ce point de vue comme un outil de relation client à part entière.

La qualité des photos est-elle importante ?
Pas forcément. Tout dépend de l'univers de sa marque : l'important est d'être cohérent. Girls In Paris, un site marchand de lingerie pour femmes, poste par exemple sur Instagram des photos pas spécialement léchés par rapport aux standards dans ce secteur d'activité. D'autres marques dans l'univers du luxe privilégient au contraire des images très soignées. L'essentiel est de créer une connivence avec ses « followers », sans forcément montrer des produits : il peut s'agir de photos qui évoquent l'univers ou des valeurs portées par la marque. De ce point de vue, Instagram est aussi ouvert à des entreprises de services.

Comment bien démarrer sur Instagram ?
Il faut dès le départ réfléchir en amont au message que renverra le compte. On peut débuter avec une quinzaine de photos seulement, même prises avec un téléphone portable. Il est inutile de se mettre la pression : l'essentiel est que le compte reflète l'état d'esprit de l'entreprise et qu'il génère une interaction et une complicité avec ses prospects comme ses clients. Le fonctionnement d'Instagram est très intuitif : il existe de nombreux tutoriels sur internet pour se former.

Avez-vous constaté un effet levier sur les ventes grâce à ce réseau social ?
Il est indéniable. Cela m'a amené énormément de clients, particuliers comme professionnels. Et même si tous mes abonnés n'achètent pas forcément mes biscuits, Instagram m'a aussi permis de développer ma notoriété de façon très importante et de travailler avec de grandes entreprises que je ne réussissais pas à approcher.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?