Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

SFR lance un guichet dédié aux start-up d'Aix-Marseille French Tech

le - - Economie

SFR lance un guichet dédié aux start-up d'Aix-Marseille French Tech
M. Debette - Isabelle Simon, déléguée régionale SFR, Pascal Lorne, président d'Aix-Marseille French Tech et Olivier Mathiot, président de thecamp, lors de la signature du partenariat visant à aider au développement des start-up.

SFR développe une offre de service de télécom et de très haut débit pour les start-up d'Aix-Marseille French Tech et s'affirme parmi ses principaux partenaires.

C'est à thecamp qu'Aix-Marseille French Tech et SFR ont signé fin juin un partenariat visant à aider les start-up du territoire en leur donnant accès à la technologie telecom dont elles ont besoin pour de se développer plus rapidement. Un coup de pouce qui fait suite au constat que ces entreprises en création ou en développement ne bénéficient pas vraiment d'un accompagnement de la part des opérateurs. Ainsi, pour Pascal Lorne, président d'Aix-Marseille French Tech, la principale raison de ce partenariat est le business : « La start-up qui démarre rencontre des problématiques de très grands groupes bien qu'elle soit petite. Si elle n'a pas la capacité d'aller aussi vite dans le déploiement de la fibre par exemple, elle crève ! ».

C'est pourquoi, « nous avons envie de mettre au service des start-up toute notre puissance et de développer nos moyens techniques et financiers habituellement réservés aux grandes entreprises », indique Isabelle Simon, déléguée régionale Altice France-SFR Méditerranée. « Concrètement, nous allons expérimenter ensemble un guichet qui leur sera dédié et va les orienter vers nos meilleures solutions, avec un effort particulier sur l'accès à la fibre optique », précise-t-elle.

Objectif 100% business

Un des difficultés que rencontre la start-up est que, en tant que petite structure, « elle n'est pas identifiée auprès des opérateurs pour avoir accès à des technologies performantes », souligne Pascal Lorne. S'adressant à Isabelle Simon, il précise que « l'enjeu de la French Tech est de vous aider à identifier les start-up qui pourront capter l'innovation grâce aux outils et services dont vous disposez - 5G, fibre, par exemple - afin qu'elles puissent augmenter leur chiffre d'affaires ».

L'opérateur apportera également des moyens financiers, dont le montant n'a pas été dévoilé, mais qui le placeront parmi les principaux partenaires de la French Tech. Sur ce point, Pascal Lorne insiste : « La French Tech ne doit pas exclusivement reposer sur des fonds publics qui pourraient engager à des actions téléguidées politiquement. Elle n'est pas une institution politique, mais une association d'entrepreneurs qui doivent être le plus libres possible. »

Des rencontres thématiques et des collaborations seront également organisées régulièrement avec un accent particulier de l'IoT, l'internet des objets connectés, un marché qui connaît une croissance annuelle de 35% depuis 2015.




Martine Debette
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer