Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Salon-de-Provence : une attractivité complexe à gérer

le - - Immobilier

Salon-de-Provence : une attractivité complexe à gérer
J.-C. Barla - La ville de 45 000 habitants fait face à de nombreuses demandes auxquelles elle s'efforce de trouver une solution.

En spécialisant ses zones d'activités, Salon-de-Provence n'a pas opté pour la facilité, d'autant plus qu'elle maîtrise peu de foncier et que les projets se bousculent à sa porte. Mais de nouvelles opportunités se dessinent.

Il a fallu près d'une décennie, deux ans de travaux et 3,4 millions d'euros pour mener à bien l'extension sur 4,2 hectares de la zone d'activités de la Gandonne, à Salon-de-Provence (viabilisation, éclairage, voiries, espaces verts). Et les 15 parcelles de 1 000 à 10 000 m2 sont d'ores et déjà réservées, à l'exception de deux terrains privés encore à la vente. La ville de 45 000 habitants fait face à de nombreuses demandes auxquelles elle s'efforce de trouver une solution.


Lire aussi : La zone de la Gandonne soigne son attractivité à Salon-de-Provence


Pour le maire, Nicolas Isnard, « le développement économique doit être organisé, encore plus quand de nombreux acteurs frappent à notre porte, attirés par le positionnement géographique central de la commune, sa proximité avec de nombreuses grandes infrastructures, ses facilités d'accès par comparaison à d'autres pôles saturés, mais aussi par sa qualité de vie ou la diversité de ses services. Nous avons voulu une stratégie lisible, structurée autour de la défense du centre-ville. Deux signaux ont marqué l'accélération des sollicitations d'investisseurs : l'accueil du Tour de France pour la première fois en 2017 et l'arrivée de la Fnac en octobre 2018. La collectivité détenant peu de foncier, il faut parfois savoir dire non à des enseignes qui ne s'inscriraient pas dans le paysage que nous souhaitons préserver et dessiner pour le futur ! »

Réponse de proximité

Ainsi, sur la Gandonne, Salon-de-Provence a choisi de privilégier des entreprises d'ingénierie, technologiques, industrielles ou tertiaires, afin de leur garantir une harmonie de travail et d'image. Spécialisée dans l'agencement de magasins, en provenance d'Eguilles, FB Agencement va y positionner son siège social et ses activités, en façade d'autoroute. Avenir bois construction, conceptrice de bâtiments à ossature bois, déjà à Salon-de-Provence, va bientôt débuter les travaux de ses nouveaux locaux, tout comme Reflets du Sud, menuiserie métallique de Mallemort. Armaturis, filiale de SAMT à Saint-Chamas, y fabriquera ses liaisons d'armatures. Nocika arrivera de Grans pour proposer ses planches à voile, paddles et kitesurf, Loisir mobilité d'Eyguières, pour ses tricycles électriques pour adultes, ainsi que Wine RL (vins grands crus), et Industrie couleurs systèmes (peinture industrielle) en provenance de Pélissanne.

Basée à Salon, Mapesol se repositionne pour fabriquer et distribuer ses matériels et pénétromètres pour l'étude de sol et le contrôle de compactage, tout comme Medilips (réactifs de laboratoires) déjà sur la Gandonne. Enfin, l'entreprise ABCD Services, à la tête d'un réseau de magasins d'optique, y implantera son siège social.

Sélection compliquée

La mairie a reçu des demandes de sociétés artisanales, mais a opposé une fin de non-recevoir afin de leur suggérer une solution plus adaptée à leurs besoins : la zone des Roquassiers. « Nous allons ouvrir une vingtaine de lots sur un foncier qui nous appartient », confie Nicolas Isnard, déterminé là-aussi à ne pas laisser faire n'importe quoi. « Nous serons extrêmement vigilants sur le règlement intérieur et la qualité architecturale des bâtiments pour ne pas avoir de mauvaise surprise », assure-t-il. A terme, sa volonté est d'améliorer les accès à l'intérieur de cette zone. Il sait que les espaces trouveront preneurs : « Pour ces 20 lots, nous enregistrons déjà 60 à 80 demandes. Le choix sera douloureux ».

Cet article est extrait de notre Guide de l'immobilier pour les entreprises Aix-Marseille-Paca 2019-2020. Gratuit pour nos abonnés, il paraîtra le 18 octobre prochain. Cliquez ici pour consulter nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).



J.-C. Barla
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer