AccueilEconomieSalini à la conquête du Sud-Est

Salini à la conquête du Sud-Est

Depuis sa nouvelle agence régionale basée à Aix-en-Provence, le groupe Salini Immobilier part à la conquête du marché immobilier d’entreprise de l’arc méditerranéen.
Salini à la conquête du Sud-Est
Salini Immobilier - Le siège sudiste d’Armosa, développé par Salini Immobilier et livré en avril 2021, un bâtiment qui se glisse discrètement dans le paysage.

Economie Publié le ,

En plus d’un demi-siècle, le groupe francilien Salini Immobilier s’est fait une jolie place au soleil de l’industrie immobilière. A la fois promoteur, constructeur et investisseur via une foncière, ce groupe familial affiche un chiffre d’affaires de 55 M€ en 2021 et ambitionne d’atteindre 85 M€ en 2022.

Depuis trois ans, ce contractant global se déploie en région Paca. Cette offensive entamée en 2019 avec l’ouverture d’une première agence décentralisée à Lyon se poursuit depuis l’été 2021 sur la façade méditerranéenne avec la mise en place d’une antenne régionale basée à Aix-en-Provence. « Jusqu’en 2019, toute l’activité du groupe était pilotée depuis Paris sur les segments de la logistique, du bureau et de l’activité productive. L’activité en région était le fait d’opportunités apportées par notre réseau de partenaires », explique Etienne Métayer, directeur du développement de Salini en Rhône-Alpes. « L’agence d’Aix complète notre présence sur la grande dorsale logistique française qui descend de Paris jusqu’à la Méditerranée via la vallée du Rhône », indique Arnaud Fontaine, directeur du développement en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Première réalisation à Vedène dans le Vaucluse

Au printemps 2021, la nouvelle agence provençale a posé la première brique de son savoir-faire en livrant le siège sudiste d’Armosa, un industriel belge spécialisé dans la fabrication de produits antiparasitaires (dératisation, désinsectisation…). « On a appris que cet industriel cherchait un site dans le triangle rhodanien. On a dégoté un foncier de 1,2 hectare à Vedène, dans le Vaucluse, sur lequel nous avons développé un ensemble de 4 300 m2 regroupant un entrepôt de stockage (3 750 m2) et 600 m2 de bureaux en R+1 », explique Arnaud Fontaine.

Ce projet livré clef en main en avril 2021 est une vitrine de la nouvelle ambition stratégique de l’opérateur : « L’entrepôt destiné au stockage de produits dangereux répond aux normes de sécurité des installations classées. Il est constitué de cellules étanches séparées par des portes coupe-feu. Un enjeu qui a nécessité de penser avec soin la gestion des flux logistiques », avance le dirigeant.

Marseille : l'ex-maison close devient l'Inkub, un coworking des professionnels de l’immobilier

Ce premier programme vauclusien devrait bientôt avoir des voisins. « On a acquis le terrain attenant auprès du même propriétaire privé. Une friche de quelque 10 000 m2 de surface où nous sommes en train de construire en blanc un parc d’activité de 5 000 m2 de plancher mixte bureau/activité », indique Arnaud Fontaine. Avant même le premier coup de pioche, un premier lot de 1 600 m2 a été loué à la société Camé-Urbaco, un concepteur-fabricant de mobilier urbain.

Développeur de solution immobilière

Un engouement qui conforte le positionnement du groupe : « Cette offre mixte répond à la forte demande de PME-PMI et d’artisans en quête de locaux d’activités modulables », confirme le dirigeant. A six mois de la livraison des deux bâtiments, le promoteur ne doute pas du succès commercial : « On aura tout commercialisé avant cet été », annonce Arnaud Fontaine.


Au-delà de sa vocation, cette opération illustre l’évolution de l’activité du groupe qui se positionne désormais comme un développeur/aménageur en accompagnement des collectivités pour l’acquisition de fonciers à vocation de parc d’activités tertiaires. « On passe d’un métier de contractant général à celui de développeur de solution immobilière, voire d’aménageur, en s’adossant à une vraie politique de prospection foncière, soit pour faire de la promotion (achat de terrain, construction, revente), soit de l’investissement (achat de terrain, construction, mise en location) », résume Etienne Métayer.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?