Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Rémi de Gaulle, une robe noire dans l'empire du Milieu

le - - Droit et Chiffre

Rémi de Gaulle, une robe noire dans l'empire du Milieu
D.R. - Rémi de Gaulle, avocat honoraire pour Bignon Lebray, a assuré la responsabilité du bureau de Shanghai pendant trois ans

Choix, nécessité ou volonté de se développer, nombreuses sont les entreprises qui visent le marché international. Associé de Bignon Lebray, Me Rémi de Gaulle, avocat honoraire, a assuré la responsabilité du bureau de Shanghai en Chine durant trois ans. Trois années bien remplies durant lesquelles il a apporté son expertise en droit des affaires auprès des entreprises françaises présentes en Chine, ainsi qu'auprès des acteurs économiques chinois.

Les Nouvelles Publications : Pourquoi ouvrir un cabinet d'avocats à Shanghai ?
Rémi de
Gaulle
: Le bureau a été ouvert en 2006 par un associé du cabinet qui était très motivé. A l'époque, la Chine était le pays où il fallait être car le marché était très prometteur. Si nous n'avons pas été les premiers, il nous a paru opportun d'y être en raison du fort développement des affaires dans ce pays. Aujourd'hui, les cabinets implantés sur place, une demi-douzaine, ont tous un positionnement bien ancré.

Quel était l'objectif ?
Beaucoup d'entreprises françaises sont parties travailler en Asie en général, et en Chine en particulier. L'objectif était de les accompagner dans leur installation et/ou dans leur développement. Toutes les grandes entreprises françaises sont implantées en Chine. Le marché a évolué au fil des années et est devenu mature. Désormais, elles évoluent dans un cycle où elles recrutent moins de collaborateurs français et de plus en plus de Chinois qui connaissent mieux la culture du pays.

Vous notez donc une évolution ?
Oui. En 2012, mon passage en Chine a coïncidé avec une nouvelle tendance. Celle du développement des investissements des Chinois en France. L'expansion du marché franco-français n'était donc pas évidente. Alors, je suis rentré dans un cycle inversé où, plutôt que d'aider et d'accompagner les entreprises françaises, j'ai cherché à accompagner les investisseurs chinois en France. D'ailleurs, mon successeur est un Chinois, avocat au barreau de Paris, qui a une approche plus adaptée à cette nouvelle tendance. Et qui accueille toujours les entreprises françaises, mais elles sont moins nombreuses à se lancer qu'il y a dix ans. Aujourd'hui, ce sont surtout des PME qui y vont sur le mode aventure car l'offre de produits et prestations françaises est déjà importante là-bas.

Comment comparez-vous ces deux époques ?
Ce n'est pas vraiment le même mode d'emploi. Lorsque nous aidons les Français vers la Chine, nous sommes obligés de travailler avec des avocats chinois car il est interdit de pratiquer le droit chinois. Alors que dans la démarche de l'investisseur chinois vers la France, nous pouvons tout faire nous-mêmes. Même si l'investisseur a ses propres conseils chinois, avec lesquels nous entretenons généralement de bonnes relations, tout comme avec les entrepreneurs et investisseurs chinois eux-mêmes.

Le conseil de l'avocat pour réussir à l'international ?
Une implantation à l'international ne s'improvise pas. En Chine encore moins, car il existe une grande différence culturelle entre la France et la Chine. Il est donc important de bien s'entourer. A cet égard, il est vain de chercher à faire des économies en mettant en concurrence différents prestataires, car le meilleur prix correspond bien souvent à une offre incomplète ou incompétente, ce qui ne saute pas aux yeux au premier abord. On est sûr d'avoir le meilleur conseil en s'adressant à des professionnels reconnus en France disposant d'une expertise sur le marché local et d'un bon réseau relationnel.

Cet article est à retrouver dans notre dossier de la semaine : "Ces entreprises qui jouent la carte de l'international" (n°9872 du 4/12/2015)

Pour aller plu​s loin :




Esther Griffe
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer