AccueilDroit et ChiffreRecouvrement de créances : GOODPayeur encore plus fort que BADPayeur

Recouvrement de créances : GOODPayeur encore plus fort que BADPayeur

BADPayeur, le spécialiste du recouvrement de créance lancé en 2017 à Cassis s'est transformé le 28 juin en GOODPayeur et la date n'a pas été choisie au hasard.

Droit et Chiffre Publié le ,

BADPayeur s'est transformé, le jeudi 28 juin, en GOODPayeur. Et ce n'est pas un hasard. La date a été choisie par rapport à la première Legal Pitch Party, organisée par l'incubateur du barreau de Marseille. La legaltech lancée par Robin Stuckey, avocat au barreau de Marseille et Jean-Charles Ize, juriste, a participé en tant que candidate au concours. La start-up a remporté le prix de la legaltech.


Lire aussi : BADPayeur.com ambitionne de révolutionner le recouvrement de créances


GOODPayeur se veut un outil simple pour aider les entreprises dans la prévention des impayés et le recouvrement des créances. Sa force sera aussi de référencer les 11 millions de SIRET en France. Le site permettra, à terme, de connaître les habitudes de paiement des entreprises. Il s'appuiera sur un système de recommandation qui offrira la possibilité de noter les entreprises. Par rapport à BADPayeur, GOODPayeur proposera un outil de relance plus pointu et simple d'utilisation. BADPayeur est appelé à continuer, mais à devenir un des services de GOODPayeur.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?