AccueilEconomieProvence Promotion a créé 30 000 emplois en 20 ans

Provence Promotion a créé 30 000 emplois en 20 ans

L'heure est au bilan pour Provence Promotion. Avec 68 projets d'investissements décrochés en 2017, ce guichet unique de promotion du département compte atteindre les 80 projets aboutis pour 2018.
Provence Promotion a créé 30 000 emplois en 20 ans
A. Zilbermann - Provence Promotion affiche ses objectifs pour 2018.

Economie Publié le ,

Provence Promotion est un vrai « facilitateur d'implantation sur notre territoire », souligne Jean-Luc Chauvin, président de Provence Promotion et de la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence (CCIMP), fondatrice de cet organe commun à la métropole, dont le rôle est d'être un guichet unique de promotion du département.

« En 2017, nous avons décroché 68 projets d'investissements, ce qui a généré 1 756 emplois et en a pérennisé 244. En 20 ans d'existence, Provence Promotion a créé 30 000 emplois dans tout le département car rappelons-le, nous avons à nos côtés la CCI du pays d'Arles et une vingtaine d'adhérents, acteurs économiques et privés. »

L'agence se félicite également de son rayonnement international, puisqu'une entreprise sur deux, qui a choisi les Bouches-du-Rhône pour s'implanter, est étrangère. « Les Etats-Unis reste le pays le plus grand pourvoyeur d'investissements en Provence en nombre de projets, avec en seconde position ex æquo l'Allemagne, la Belgique et l'Espagne. » Parmi les récentes bonnes pioches de l'agence, citons le leader informatique indien Infosys, au 10 Md€ de chiffre d'affaires, le champion allemand des fournitures pharmaceutiques Sartorius, TBC, un leader informatique de la robotique et de l'intelligence artificielle, ou encore l'espagnol NH Hoteles, le Texan Royal white Cement et la startup Suisse Multiwave technologies, pionnière dans le monde médical grâce à ses antennes spéciales pour booster l'imagerie médicale.

Tout le département est bien sûr concerné par l'arrivée de ces forces vives, que se soit à Aix, Arles, Marseille ou Aubagne. Pour arriver à de tels résultats, l'agence confie qu'elle doit visiter environ 700 entreprises, que ce soit via les directeurs de ressources humaines ou directement avec la direction, pour obtenir une soixantaine de succès. « A chaque fois, Marseille est bien sûr en balance avec d'autres villes. C'est un travail de longue haleine, qui nécessite beaucoup d'investissement humain », rappelle Jean-Luc Chauvin. Et d'ajouter : « D'ici la fin de l'année, nous visons les 80 projets aboutis ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?