AccueilEconomieProvence-Alpes-Côte d'Azur : le futur du sport régional lance sa tournée

Provence-Alpes-Côte d'Azur : le futur du sport régional lance sa tournée

La Conférence Régionale du Sport en Provence-Alpes-Côte d’Azur a entamé ce 22 février à Aix-en-Provence sa tournée dans les six départements en vue d’établir le Projet Sportif Territorial d’ici juin 2022 qui définira les ambitions pour 5 ans.
De gauche à droite : Joffrey Chiron (Comité paralympique et sportif français), Bernard Demars (Délégué régional académique à la jeunesse, à l'engagement et aux sports), Jean-David Bonnet (Comité régional olympique et sportif), Jean-Daniel Beurnier (Chambre de commerce et d'industrie), Jérôme Rouillaux et Emmanuel Carini (Centre de Ressources d'Expertise et de Performance Sportive).
CRdS Sud - De gauche à droite : Joffrey Chiron (Comité paralympique et sportif français), Bernard Demars (Délégué régional académique à la jeunesse, à l'engagement et aux sports), Jean-David Bonnet (Comité régional olympique et sportif), Jean-Daniel Beurnier (Chambre de commerce et d'industrie), Jérôme Rouillaux et Emmanuel Carini (Centre de Ressources d'Expertise et de Performance Sportive).

Economie Publié le ,

Quelles priorités définir pour le sport en Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) alors que se profilent en 2023 la Coupe du monde de rugby et en 2024 les Jeux olympiques et paralympiques ? Une centaine d’acteurs du monde sportif et institutionnel du territoire a pris part, physiquement ou en visioconférence, à la première étape de la tournée de la Conférence Régionale du Sport (CRdS), mise sur pied en avril 2021 autour de quatre collèges (Etat, collectivités territoriales, mouvement sportif, monde économique et social). Un diagnostic complet des forces et faiblesses de la pratique sportive devrait être présenté le 9 mars prochain.

C’est à partir des besoins qu’il aura permis de dégager que doit naître le projet sportif territorial, en fonction de la quinzaine de thématiques de réflexion et d’action définies sur le plan national : sport de haut niveau, sport professionnel, sport pour tous, entretien des équipements, réduction des inégalités d’accès, sport en situation de handicap, lutte contre les discriminations, sport santé, tourisme, sports de nature, grands événements, enjeux économiques, Jeux olympiques et paralympiques…

Pratiques et retombées

Cinq d’entre eux sont d’ores et déjà sortis comme devant être traités prioritairement en Paca par les 106 membres de cette Conférence Régionale : sport pour tous, équipements structurants, enjeux économiques, emploi et formation, tourisme sportif et sport de haut niveau. Un choix validé par les acteurs des Bouches-du-Rhône pour leur département. Mais des thématiques non listées nationalement y ont été ajoutées pour favoriser « le sport pour tous », comme le sport en entreprise, les pratiques libres (non fédérées ou encadrées) ou le e-sport.

Missionné pour opérer le diagnostic régional, Bernard Nicolaïdis (cabinet SED Conseils) a rappelé que sur les 5,5 millions d’habitants, plus de 3,3 millions se disaient pratiquants et 1,12 million détiennent une licence dans près de 11 400 clubs. Le sport est aussi un secteur économique à part entière, selon une étude de la Chambre régionale de Commerce et d’Industrie, avec 26 300 emplois et un chiffre d’affaires de 3,8 milliards d’euros dont 105 millions d’euros à l’export. Le territoire compte de nombreux atouts, en étant par exemple la 1ère destination nautique française, mais il se heurte à des problématiques de qualité des infrastructures puisque 30% seraient jugées « obsolètes » : « La densité est plus faible que la moyenne française. Développer de nouveaux équipements est un vrai chantier » affirme Bernard Nicolaïdis. Un intervenant a d’ailleurs souligné les difficultés d’accès à ces installations lorsque des associations s’emploient à promouvoir le sport pour tous mais font face au « privilège » accordé à des clubs engagés dans des compétitions. Un autre participant a regretté que le thème de la violence dans le sport ne relevait pas des cinq priorités (placée au 10e rang), étant donné la cascade d’incidents recensés depuis l’été 2021 dans le football et ailleurs. Les participants ont insisté aussi sur le rôle majeur des clubs et celui des bénévoles.

Les JO, enjeu transversal d’un projet territorial

Jean-Daniel Beurnier, vice-président de la Conférence Régionale du Sport aux côtés du président Hervé Liberman, et vice-président des CCI Aix-Marseille-Provence et Provence-Alpes-Côte d’Azur, s’est attelé à rappeler l’enjeu transversal que constituent les JO 2024. « C’est une chance unique d’en faire une fête mais aussi un succès économique si les entreprises répondent aux appels d’offres qui sont lancés. Les communes doivent s’en emparer, nous devons tous être acteurs de cet événement mondial, avec 8 000 journalistes, 4 milliards de Terriens qui vont le suivre, et nous sommes la 2e ville derrière Paris. C’est dans 26 mois, c’est extrêmement court, pour réussir ».

Pour Anne-Lise Titon, conseillère en charge des territoires de l’Agence Nationale du Sport (ANS), « le projet sportif territorial doit être établi en fonction des spécificités régionales et décider du programme d’actions pour cinq ans ainsi que des modalités de suivi et d’évaluation ». En Paca, il est attendu pour juin 2022. Pour Bernard Demars, délégué territorial adjoint de l’ANS, « la conférence des financeurs marquera la fin du processus d’échanges ». Mais auparavant, d’autres réunions se tiendront à Manosque, le 2 mars, Nice le 25 mars, Toulon le 26 avril, Gap le 4 mai et enfin à Avignon pour la clôture.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?