Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

parole d'expert Professionnels de la santé : quelle stratégie pour se regrouper ?

le - - Droit et Chiffre

Professionnels de la santé : quelle stratégie pour se regrouper ?
D.R. - Désormais, le mouvement de concentration englobe les officines de pharmacie, les radiologues, dermatologues, médecins esthétiques, urologues et chirurgiens ophtalmologues...

Les secteurs des soins privés se regroupent depuis plus de deux décennies. Un mouvement qui finit par toucher l'ensemble des acteurs.

Cela fait maintenant plus de vingt années que les secteurs des soins privés se regroupent. Les raisons : progrès technologique majeur (IA*, télémédecine…), législation contraignante, bulle spéculative, fiscalité personnelle, sanctuarisation du territoire de santé, recherche d'économies via la mutualisation des charges, optimisation de l'organisation entre professionnels.

L'échelle géographique de ces opérations (un quartier ou une ville, un département, une ou plusieurs régions) dépend de la logique économique, des ambitions des professionnels qui les décident ainsi que des caractéristiques immobilières (prix, rareté des placements, réglementation).

Trois de ces secteurs sont désormais détenus par moins une poignée de groupes qui détiennent plus de 80 % des structures :

  • deux groupes (le Français Elsan et l'Australien Ramsay Santé) dominent le secteur des cliniques ;
  • parmi les quinze groupes d'Ehpad** qui se partagent le marché, trois (Korian, Orpea et Domusvi) représentent ensemble plus de 80 % des lits ;
  • quatre groupes de laboratoires de biologie médicale (Synlab, Biogroup, Cerballiance, Eurofins) représentent 70 % du marché.

Désormais, le mouvement de concentration englobe les officines de pharmacie, les radiologues, dermatologues, médecins esthétiques, urologues et chirurgiens ophtalmologues… Dans tous les cas, le mouvement, initié par les plus aventureux, finit par toucher l'ensemble des acteurs, directement ou indirectement.

Accompagner le changement

En général, le regroupement commence par le passage d'une structure transparente sur le plan fiscal et fermée aux associés d'une personne morale (société de fait, société en participation, société civile professionnelle, Société en nom collectif - SNC) à une structure soumise à l'Impôt sur les sociétés (IS) (société d'exercice libérale), admettant les sociétés holdings dans leur capital.

Il n'est pas rare, également, de profiter de l'occasion pour réaliser une vente à soi-même de la totalité de l'actif à la société créée, pour purger les plus-values latentes, se désendetter grâce au produit de la cession, abaisser la valeur d'entrée de jeunes associés et maîtriser la fiscalité personnelle sur les premières années qui suivent la cession.

Ces opérations donnent également lieu à la mise en œuvre de sociétés de participation de professions libérales qui permettent, pour les jeunes associés, de bénéficier des leviers financiers et fiscaux du LBO***, et pour les anciens, s'ils s'y prennent à temps, de préparer leur sortie dans une logique IS et patrimoniale intéressante.

Suivent ensuite des opérations de croissance externe amicales (fusion-absorption), qui peuvent comporter un volet « cession » (patientèle, droits sociaux), et un volet « patrimonial » (transmission aux enfants, donation des titres avant cession).

La croissance économique et démographique des sociétés d'exercice constitue, si elle est réalisée à temps, la solution idéale permettant la transmission des droits entre générations. Leur taille leur permet de faire face aux révolutions technologiques et culturelles qui condamnent les petites unités à la perte de valeur économique comme patrimoniale.

Il convient dès lors non pas de refuser le changement mais de l'accompagner et de se faire accompagner par des conseils expérimentés.

* Intelligence artificielle.
** Etablissement d'hébergement des personnes âgées dépendantes.
*** Le Leverage Buy Out, ou rachat avec effet de levier, est un montage financier permettant le rachat d'une entreprise par le biais d'une société holding.




Les Nouvelles PUBLICATIONS

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer