AccueilEconomieLittle Worker : « Le marché de la rénovation est en pleine mutation en Provence »

Little Worker : « Le marché de la rénovation est en pleine mutation en Provence »

L’agence nationale de conception et de rénovation de biens, Little Worker, s’est implantée à Aix le mois dernier. Et ouvre prochainement à Marseille. Son directeur local, Rémy Salou, nous détaille l’activité de cette agence B2C.
Little Worker : « Le marché de la rénovation est en pleine mutation en Provence »
D.R. - Rémy Salou, directeur de Little Worker dans les Bouches-du-Rhône.

Economie Publié le , Propos recueillis par Alexandra ZILBERMANN

Les Nouvelles Publications : Avant de parler de votre implantation dans le département, pouvez-vous nous présenter l’entreprise ?

Rémy Salou : Little Worker est une entreprise spécialisée dans la rénovation et la gestion des chantiers de rénovations, auprès des particuliers. Elle a été créée à Paris en 2016, par Aurélien Bros et Nicolas Bletterer. Nous sommes implantés aussi à Bordeaux, Lyon, Toulouse, Nantes et depuis peu à Lille. Nous dégageons un chiffre d’affaires de 30 M€ et nous avons gérés plus de 500 chantiers en 2021.

Pourquoi ouvrir deux adresses dans le département ?

Nous voulions asseoir notre couverture nationale en arrivant dans les Bouches-du-Rhône. Nous avons ouvert tout d’abord à Aix-en-Provence, en avril et nous serons bientôt présents fin mai à Marseille, au coworking Now, sur le Vieux-Port. Le marché est très dynamique ici et contrairement à nos autres implantations en région, c’est important d’être à la fois sur Aix et Marseille. Ce sont ces deux villes qui portent et font la métropole. Contrairement aux autres où nous sommes présents, où c’est la métropole qui porte la ville.

Quelle votre spécificité par rapport à la concurrence ?

Travailler avec Little Worker permet au particulier de n’avoir qu’un seul interlocuteur. Nous signons un contrat qui nous engage, via une assurance décennale. Nous assurons un service après-vente d’un an, une fois le chantier livré. Avec nous, fini de signer des contrats avec chaque corps de métier, en charge de la rénovation d’un bien et surtout, terminé de suivre leurs chantiers respectifs. Little Worker s’occupe de tout ! Nous sommes le tiers de confiance de nos clients.

Quels types de biens vous confie-t-on ?

Cela va du studio à la maison de 150 m2.

Quels sont vos objectifs pour votre (double) agence des Bouches-du-Rhône ?

Nous nous fixons un objectif de 60 chantiers de rénovation d’ici avril 2023, avec un panier moyen de 50 000 € par projet.

Comment se déroulent vos premières semaines d’implantation aixoise ?

Très bien ! Nous avons déjà une trentaine de devis et les projets semblent exaltants. Le marché de la rénovation en Provence est en pleine mutation. Les confinements ont suscité des envies et des besoins nouveaux. Un bien dans l’ancien reste encore très demandé, mais les attentes sont différentes. L’espace bureau est de mise, depuis la mise en place du télétravail. Nous devons composer avec ces nouvelles tendances.

Allez-vous vous orienter vers l’immobilier tertiaire ?

Pas pour l’instant. En revanche, nous avons déjà des partenaires qui ouvrent des sites de coliving. Nous avons aussi lancé Ernest, notre agence d’investissement locatif.

Comment fonctionne votre agence Ernest ?

Il s’agit de proposer aux investisseurs des projets clé en main. Nous sélectionnons des biens qui correspondent aux besoins de nos clients. Une fois qu’un investisseur se positionne, nous l’accompagnons sur toutes les étapes, telles que l’administratif, le financement, la réalisation des travaux. La particularité de Little Worker est la garantie contractuelle des budgets et des délais, avant le compromis de vente.

Pour proposer à vos clients un rénovation clé en mains, vous avez dû vous créer un fichier de partenaires locaux. Est-il complet ?

En effet, nous sommes en train d’initier des partenariats avec des agences immobilières sur Aix et Marseille, mais aussi avec des artisans du bâtiment, des cabinets d’architectes. Les professionnels peuvent d’ailleurs encore nous contacter. Nous sommes encore demandeurs de nouveaux partenaires !

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 20 mai 2022

Journal du20 mai 2022

Journal du 13 mai 2022

Journal du13 mai 2022

Journal du 06 mai 2022

Journal du06 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?