AccueilOxygènePop-up « mariage » : Manon Gontero invite Faubourg Saint-Sulpice

Pop-up « mariage » : Manon Gontero invite Faubourg Saint-Sulpice

Du 21 au 23 janvier, la créatrice marseillaise de robes de mariée Manon Gontero invite Faubourg Saint-Sulpice, pour un shopping en duo.
Manon Gontero et Kevin Lu, un des co-fondateurs de Faubourg Saint-Sulpice, vous attendent tout le week-end dans le showroom de la Maison Manon Gontero.
A. Zilbermann - Manon Gontero et Kevin Lu, un des co-fondateurs de Faubourg Saint-Sulpice, vous attendent tout le week-end dans le showroom de la Maison Manon Gontero.

Oxygène Publié le ,

La créatrice Manon Gontero invite durant trois jours dans son showroom de la rue Breteuil la marque parisienne Faubourg Saint-Sulpice. « Nous nous sommes rencontrés sur le salon du mariage Love, nous explique Manon Gontero. J’ai eu envie de les inviter à Marseille parce que mes clientes, et leurs futurs époux, ont dû mal à trouver un costume qui fasse écho à mes créations. Quand ils me demandent chez qui aller pour habiller Monsieur, j’ai toujours du mal à les orienter. »

Avec ce pop-up, les futurs mariés pourront donc être habillés à l’unisson. « Nous verrons aussi, selon l’accueil réservé à Faubourg Saint-Sulpice, comment se déroulent les essayages. Je peux prendre le relais. La marque peut descendre. Les mariés monter à Paris. Nous allons voir comment cette collaboration va se mettre en place. »

Deux styles qui se font écho

Elue meilleure apprentie de France, Manon Gontero a d’abord été modéliste en prêt-à-porter pour Coco Menthe. Toutefois c’est bien l’univers du mariage qui la tente. Elle s’habille en noir, avec un style « rock chic », affiche ses tatouages, mais « c’est le blanc qui m’attire pour travailler ». En 2012, elle crée la maison éponyme. « J’ai souhaité un atelier de caractère, où les mariées n’ont pas peur d’exprimer leurs envies. »

Au rez-de-chaussée de son adresse, s’exposent les collections actuelles. Mais c’est à l’étage, dans l’intimité du salon d’essayage, qu’ensemble, la créatrice et sa cliente affinent et donnent vie « à la robe rêvée ». La confection nécessite entre deux et quatre rendez-vous et six à dix mois de travail (budget 2 800 €/5 000 €).

Quant à Faubourg Saint-Sulpice, lancée en 2009 à Paris, la marque mise sur du sur-mesure total, nécessitant pas moins de 60 points de mesure, pour composer une silhouette parfaite.

Une nouvelle ligne mariage « prêt-à-porter »

Suite au succès l’an dernier de sa collection de prêt-à-porter, la Marseillaise poursuit ce nouvel axe de création. Ses inspirations 2022 font le grand écart entre les paillettes des années 1970 et le style baby doll des années 1940. Une dizaine de pièces composent cette nouvelle collection : pantalon à sequins, trench court, body, short, jupe, robe dos-nu… comptez entre 600 et 1 000 € pour l’une d'elles, avec un délai de livraison entre deux et trois mois. Car même s’il ne s’agit pas de pièces uniques, ces tenues sont réalisées sur-mesure.

Moins onéreuse, réalisée plus rapidement, cette ligne a permis aux futures mariées d’être réactives dans leurs décisions, tout en affichant un style forcément unique et décalé. Et puis, comme le souligne à juste titre la créatrice, « ces pièces se portent en toutes occasions ! ». Un dressing immaculé à découvrir dès le mois de mars dans son showroom.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?