Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Plateforme 4000t. : La Ciotat Shipyards valide le plan de financement à 70 millions d'euros

le - - Economie

Plateforme 4000t. : La Ciotat Shipyards valide le plan de financement à 70 millions d'euros
F. Delmonte - L'objectif est de renforcer le site des chantiers navals de La Ciotat sur le segment de la rénovation et de l'entretien des yachts de 2000 à 4000 tonnes.

Le conseil d'administration de La Ciotat Shipyards a approuvé le 7 mai le plan de financement de la construction de la « plateforme 4000t. » pour 4000 tonnes, destinée au refit des méga-yachts. Il s'agit d'un investissement de 70 millions d'euros.

Dévoilé en août 2018 à l'occasion de la venue de Gérard Larcher, le président du Sénat, sur le site des chantiers navals de La Ciotat, le projet de construction de la « plateforme 4000 tonnes » ou « plateforme 4000t. » est désormais financé, pour un montant total de plus de 70 millions d'euros. Le co-financement par La Ciotat Shipyards et ses actionnaires, la Métropole Aix-Marseille, la Ville de La Ciotat, le Département des Bouches-du-Rhône et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur a été voté le 7 mai en conseil d'administration.

Dans un communiqué, la société dirigée par Jean-Yves Saussol et présidée par le maire de La Ciotat Patrick Boré, ce dernier explique que ces 70 millions d'euros « seront financés à plus de 75% par les recettes tirées de l'exploitation du site naval, soit près de 53 millions d'euros. Le solde correspond à une augmentation de capital de 8 millions d'euros souscrite par la Métropole Aix-Marseille-Provence et la Ville de La Ciotat. Le Département versera pour sa part une subvention de 8 millions d'euros (11% de l'investissement total) pour la dépollution et la réhabilitation des infrastructures portuaires de base qui lui appartiennent. La Région s'est également engagée à verser une subvention de 1,3 million d'euros. »

Il s'agit du « projet le plus important réalisé par notre société depuis sa création en 1995 », annonce La Ciotat Shipyard (ex-Semidep). Cet investissement comprend le renforcement des plateaux existants pour supporter la charge des futurs méga-yachts de plus de 80 mètres, les aménagements à réaliser sur la mer ainsi que l'implantation d'un nouvel ascenseur à bateaux pour les élever sur les quais en vue de leur réparation, leur entretien ou leur réfection.

Chantier en 2020

« L'approbation du plan de financement de la plateforme 4 000t. est une étape décisive », a salué Patrick Boré. Cet équipement s'annonce stratégique pour renforcer le site des chantiers navals de La Ciotat sur le segment de la rénovation et de l'entretien des yachts de 2000 à 4000 tonnes. Ce projet s'inscrit dans la démarche de réindustrialisation du site. Selon La Ciotat Shipyards « la viabilité de l'exploitation économique de cette plateforme est attestée par la signature le 27 février 2019 d'un contrat de 35 ans avec le groupe MB92, leader incontesté du secteur au niveau mondial et qui compte un tiers de la flotte mondiale de yachts de plus de 2000t parmi ses clients ». « Le nouvel équipement demeurera toutefois ouvert à tous les opérateurs de réparation de yachts par le biais d'une place publique, directement exploitée par La Ciotat Shipyards », précise le gestionnaire des lieux.


Lire aussi : Aux chantiers navals de la Ciotat, la grande forme passe sous pavillon espagnol


Le chantier devrait démarrer au premier trimestre 2020. L'entreprise attend le dossier d'autorisation environnementale unique qui « est à l'instruction des services de l'État et les procédures d'attribution des marchés publics ». Il devrait aboutir à l'automne 2019. Au-delà de la création de cette plateforme, La Ciotat Shipyards entend réaliser un village d'entreprises de 12 000 m2, divisible en 22 unités et 8 000 m2 d'ateliers, dont 4 000 m2 d'espaces dédiés à des activités de services. L'objectif est de faire monter le chiffre d'affaires total réalisé par les entreprises du site de 120 à 200 millions d'euros à l'horizon 2023.




Frédéric DELMONTE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer