AccueilDroit et ChiffrePhilippe Klein : "Partager cette passion de l'éloquence et de la langue française"

Journées de l'éloquence Philippe Klein : "Partager cette passion de l'éloquence et de la langue française"

Les Journées de l'éloquence d'Aix-en-Provence, organisées par l'Atelier de la langue française se déroulent jusqu'au 25 mai. Me Philippe Klein, ancien bâtonnier, qui en est aussi le secrétaire explique l'intérêt de ce partenariat et l'implication des avocats, notamment dans les lycées.
Philippe Klein :
M. Debette - Me Philippe Klein, ancien bâtonnier d'Aix-en-Provence est impliqué dans les Journées de l'éloquence.

Droit et Chiffre Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Pourquoi ce lien entre le barreau d'Aix-en-Provence et l'Atelier de langue française qui organise les journées de l'éloquence ?
Me Philippe Klein : Il s'est imposé naturellement. Les avocats plaidants sont obligatoirement des sachants en langue française pour tenter d'avoir une éloquence de persuasion dans la défense des intérêts de leurs clients et convaincre les magistrats. Nous nous sommes naturellement imposés comme des interlocuteurs primordiaux des Journées de l'éloquence. De fait, depuis l'origine, le barreau d'Aix-en-Provence est associé et fait partie des membres qui ont développé les Journées de l'éloquence.

Y-at-il une implication des avocats au-delà de ces journées ?
Les avocats qui s'impliquent lors des Journées de l'éloquence vont, à partir de septembre, intervenir dans les lycées, dans le cadre des Ateliers de la langue française où on parle du « vecteur » de la langue française, l'éloquence n'étant que l'utilisation du vecteur.

L'amour des bons mots ?
L'idée est de partager cette passion de l'éloquence et de la langue française avec l'objectif de transmette cet amour, surtout à l'heure des textos et des anglicismes… Souvent, les gens sont étonnés d'apprendre qu'il existe un mot français, parfois plus expressif, que celui qu'on utilise en anglais. Ce que nous souhaitons, à travers cette partie des Journées de l'éloquence qu'est l'Atelier de la langue française, c'est de faire prendre conscience de cette langue française et d'avoir des actions concrètes pour conserver ce patrimoine culturel et immatériel que constitue un langage quel qu'il soit.

D'ailleurs, je suis heureux qu'on s'intéresse aux Journées de l'éloquence car ça prend de l'ampleur à travers notre propre organisation, mais aussi dans tous les pays et dans toute la France. Je pense que ça répond à un certain besoin.

L'Atelier de la langue française, c'est quoi ?

Cette association d'intérêt général, implantée sur la métropole d'Aix-Marseille, est née du désir de faire grandir et vivre, par des actions concrètes et tout au long de l'année, le précieux patrimoine culturel immatériel que constitue notre langue. Elle organise également des actions pédagogiques envers les publics de collégiens et lycéens à travers des formations d'éloquence. Chaque année, ce ne sont pas moins de 900 élèves qui bénéficient de ces interventions opérées au sein des établissements situés dans les zones prioritaires de la région. Depuis 2015, l'Atelier de la langue française organise les Journées de l'éloquence, qui rassemblent quelque 5 000 personnes sur le territoire du Pays d'Aix.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?