AccueilEconomiePhilippe Celotto ou la défense des belles pierres

Artisan Philippe Celotto ou la défense des belles pierres

Ce fils de maçon, qui a suivi des études de philosophie, milite pour que survivent les métiers de tailleur de pierre et de sculpteur.

Economie Publié le ,

Le CV de Philippe Celotto en dit long sur l'individu. Cet artisan a suivi des études de philosophie, jusqu'en maîtrise, avec une passion pour l'art grec, son sujet de mémoire. Fils de maçon, « il m'est apparu comme nécessaire de mettre du corps aux idées. J'ai donc décidé de me former chez les Compagnons du devoir à Marseille où j'ai passé des CAP* de maçon et de tailleur de pierre. Puis j'ai fait valider mes compétences de maçon du bâti ancien auprès de l'Ecole d'Avignon. »

Education de la clientèle

Fin connaisseur de la pierre et passionné de sculptures, Philippe Celotto n'est pas très optimiste sur l'avenir de ces deux métiers : « Le travail artisanal, fait à la main, tend à disparaître aujourd'hui. Nous sommes dans une époque où seul le rendement et le rapport qualité-prix comptent. » Conséquence :

« Il est de plus en plus difficile de vivre de ces activités nobles. Et beaucoup doivent fermer boutique. Seule la restauration de monuments historiques conserve ces techniques à l'ancienne et non industrialisées. »

Mais jusqu'à quand ? Car pour conserver le patrimoine bâti sans le dégrader, il convient de le restaurer par des techniques et des matériaux adaptés.

Pour lui, pas de doute, « il est temps d'agir pour ne pas laisser l'industrialisation prendre trop de place ». Parmi les pistes à explorer : l'éducation de la clientèle. Il est important d'expliquer à la population les conséquences de tel ou tel acte sur un bâtiment. « C'est un peu comme avec la nourriture. »

Basée à Marseille avec un atelier à Ollioules (Var), Philippe Celotto entend fédérer - autour de ces valeurs - un maximum d'artisans et de particuliers. Il envisage sinon de déménager en Corse « où l'amour pour la pierre est un peu plus dans les esprits des habitants ».

* Certificat d'aptitude professionnelle.

Retrouvez chaque semaine sur le site internet et dans les pages des Nouvelles Publications nos portraits d'artisans, en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur.Cliquez ici pour plus de renseignements sur nos offres d'abonnements (à partir de 55€/an).​
Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?