AccueilFinancePhilippe Blanquefort, DG de la CCIAMP : « La plupart des petites entreprises n’ont pas les ressources en interne »

Philippe Blanquefort, DG de la CCIAMP : « La plupart des petites entreprises n’ont pas les ressources en interne »

Le dispositif CCI Conseil & Finance accompagne et conseille les entrepreneurs dans leurs recherches de financements. Philippe Blanquefort, directeur général CCI Aix- Marseille-Provence revient sur le contenu et l’avantage de ce service.
Philippe Blanquefort, directeur général CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence.
D. R. - Philippe Blanquefort, directeur général CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence.

Finance Publié le , Propos recueillis par Caroline DUPUY

Les Nouvelles Publications : Dans quel cadre s’inscrit CCI Conseil et Finance ?

Philippe Blanquefort : Notre filiale CCI Performance comprend deux business units : Riality, dédiée à l’intelligence artificielle, et CCI Conseil et Finance. Lancée en 2019 par la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence, CCI Conseil & Finance accompagne les entrepreneurs dans leur recherche de financement. Cela concerne tous les financements. Nous nous adressons à la totalité du marché. Pour faire appel à nous, le projet de financement de l’entreprise doit être mûr.

Que proposez-vous aux chefs d’entreprise ?

Dans le cadre d’une recherche de fonds propres, nous allons chercherla combinaison de financements la mieux adaptée et les acteurs susceptibles d’intervenir dans l’opération. Cette offre s’adresse soit aux start-up soit à des entreprises en phase de développement. Un deuxième volet de notre activité concerne la recherche de subventions d’investissement sur conduite de projet. Il peut s’agir des dispositifs France Relance ou Programme d'investissements d'avenir (PIA), par exemple. La plupart des petites entreprises n’ont pas les ressources en interne pour bien s’adresser aux destinataires, dans le bon formalisme. Nous allons également chercher des lignes de financement auprès des banques. Pour parvenir à nos fins, nous commençons par étudier et revoir, si nécessaire, le business plan de l’entrepreneur. Généralement, il s’agit d’un travail assez important de rééquilibrage. Nous l’aidons aussi à bien pitcher pour être persuasif face aux financiers. Et puis, on ne s’adresse pas de la même façon à Bpifrance qu’au Crédit agricole Alpes Provence ou à la Société générale. Nous allons également proposer des compléments en allant, par exemple, chercher des partenaires d’exécution. Dans le cadre d’un projet européen, nous allons ainsi contacter des entreprises à l’étranger.

Quelle est la principale différence entre CCI Conseil et Finance et une banque d’affaires ?

Nous nous limitons à la partie ingénierie de projet. Nous améliorons le projet pour que le chef d’entreprise obtienne les financements recherchés. Par contre, nos missions comportent un petit ticket d’entrée, situé autour de 400 euros. Puis nous procédons par success fees [ndlr : commission de succès]. Si nous obtenons des lignes de financement, des subventions, des fonds et en fonction du volume obtenu, le montant varie entre 1 à 5 % des sommes obtenues, un taux très inférieur au taux du marché.

En 2021, nous avons réalisé 55 accompagnements, et nous poursuivons sur cette lignée.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?