AccueilFinancePatrick Sgro : « Aider les entreprises viables à traverser cette crise »

Patrick Sgro : « Aider les entreprises viables à traverser cette crise »

Patrick Sgro, directeur du marché des professionnels, de l'agriculture et des collectivités locales au Crédit Agricole Alpes Provence, précise les différentes mesures d'aides pour les professionnels mises en place par la banque afin qu'ils puissent surmonter les épreuves liées à la Covid-19.
Patrick Sgro : « Aider les entreprises viables à traverser cette crise »
D.R. - Patrick Sgro détaille les mesures d'aides du Crédit Agricole Alpes Provence à destination des entreprises.

Finance Publié le ,

Les Nouvelles Publications : Le Crédit Agricole Alpes Provence (CAAP) a mis en place des mesures financières pour soutenir les entreprises durant la crise. Quelles sont-elles ?
Patrick Sgro :
Tout d'abord, je tiens à rappeler que le Crédit Agricole Alpes Provence est une banque universelle qui s'adresse à l'ensemble des acteurs du territoire. Concernant les marchés des professionnels et l'agriculture, nous relayons les mesures d'accompagnement des entreprises comme les Prêts garantis par l'Etat (PGE), les moratoires sur les crédits et des mesures plus spécifiques concernant les clients plus fragiles. L'objectif affiché est d'aider les entreprises viables à traverser cette crise. Le CAAP a ainsi octroyé 5 100 PGE pour 570 millions d'euros depuis son lancement. Nous avons également mis en place près de 20 000 pauses crédits [suspension temporaire des remboursements de six mois, NDLR]. A noter, enfin, que nous remboursons la cotisation mensuelle des commerçants n'utilisant pas leur terminal de paiement électronique pendant le confinement.

Vous venez également d'annoncer des mesures non financières mais plus spécifiques. Quel est le public visé ?
Elles sont destinées aux structures viables, impactées par la Covid-19. Ce sont des entreprises qui n'avaient pas de problème avant l'arrivée de la crise sanitaire, qui étaient rentables, mais elles rencontrent aujourd'hui des difficultés, ou vont en rencontrer très prochainement. Il est donc urgent de mettre en place des solutions pour passer ce cap.
Nous mettons par exemple l'accent sur des mesures d'accompagnement liées à la digitalisation de l'activité commerciale, depuis la présence sur les réseaux sociaux jusqu'aux solutions de paiement. Il s'agit d'une réponse technique mais il y a également beaucoup de pédagogie et c'est là la force de nos organisations décentralisées sur nos trois départements pour aller au-devant de nos clients. Nous venons ainsi de lancer une solution de « paiement par lien » pour favoriser les commandes à distance. Elle se met en place en 48 h et permet au commerçant sans boutique en ligne d'envoyer un lien sécurisé par SMS ou e-mail à son client, pour qu'il effectue le paiement à distance. Nous devons accompagner la digitalisation de nos clients au-delà de cette crise.

Comment convaincre les commerçants en manque de trésorerie d'entamer ou de poursuivre leur développement numérique ?
Tous nos centres d'affaires sont ouverts et nous continuons à contacter nos clients. Nous faisons le point sur leur situation et nous leur proposons des solutions personnalisées. Il est important que ces problèmes soient appréhendés le plus en amont possible. Pour que cette démarche aboutisse, les clients doivent être transparents et nous envisageons avec eux un ensemble de solutions. Ils peuvent se renseigner sur cet accompagnement auprès de leur conseiller ou sur #CAmoncommerce.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?