AccueilEconomiePaca : le pic de population attendu pour 2050

Paca : le pic de population attendu pour 2050

L'Insee vient de publier une étude sur les projections de population à l'horizon 2050-2070 en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le nombre d'habitants devrait connaître croissante lente, avec un pic en 2050, avant de diminuer.
Stéphane Lhermitte, directeur régional adjoint de l'Insee et Julie Argouarc'h, cheffe de projets, autrice de l'étude avec Anton Monsef.
D. R. - Stéphane Lhermitte, directeur régional adjoint de l'Insee et Julie Argouarc'h, cheffe de projets, autrice de l'étude avec Anton Monsef.

Economie Publié le ,

Si les tendances démographiques se poursuivent, la population augmentera légèrement en Provence-Alpes-Côte d'Azur jusqu'en 2050 grâce à un excédent des installations sur les départs. Elle dépasserait 5,2 millions d'habitants, soit 175 000 habitants de plus par rapport à 2018. Puis la population devrait commencer à décroître en raison de son vieillissement avec une baisse de 60 000 habitants entre 2050 et 2070.

Ces projections sont le fruit d'une étude de l'Insee qui établit tous les cinq ans des projections de population. « Ce ne sont pas des prévisions », précise Stephane Lhermitte, directeur régional adjoint.

« L'étude réalisée permet aux décideurs publics de mieux appréhender les besoins en logement, éducation ou encore l'aménagement du territoire », a-t-il ajouté.

Pour Julie Argouarc'h, autrice de l'étude avec Anton Monsef, un des faits marquants est « le pic de population autour de 2050. » « Dans la région, la fécondité se stabiliserait à 1,9 enfant par femme, les gains d'espérance de vie à la naissance seraient de 0,4 année (87,3 ans) pour les femmes et 1,3 pour les hommes (82,2 ans) et le solde des installations sur les départs resterait excédentaire pour toutes les classes d'âge », souligne-t-elle. Ainsi, le nombre d'habitants croîtrait de 0,1 % en moyenne entre 2018 et 2050, soit quatre fois moins vite qu'entre 2013 et 2018. La croissance de la population faiblirait ensuite progressivement avant de se stabiliser.

Un fort vieillissement de la population en 2050

Entre 2018 et 2050, la croissance moyenne devrait être plus basse dans la région que chez ses deux voisines, Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes. Autre fait majeur : le vieillissement de la population. En 2050,trois personnes sur dix seront âgées de 65 ans et plus.

Cette hausse est aussi portée par les personnes de 75 ans et plus et accentuée par l'excédent migratoire. Enfin, la croissance serait soutenue dans le Var et les Bouches-du-Rhône. Si le Var aurait la croissance la plus forte, le département des Bouches-du-Rhône serait le seul avec plus de naissance que de décès.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

Journal du 06 janvier 2023

Journal du06 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?