AccueilEconomieLa Chambre de métiers et de l'artisanat Paca veut devenir la référence en France

La Chambre de métiers et de l'artisanat Paca veut devenir la référence en France

Yannick Mazette, le nouveau président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Paca, a présenté sa feuille de route. Il souhaite bâtir une chambre référente en France et développer une marque « Artisans Paca ».
La Chambre de métiers et de l'artisanat Paca veut devenir la référence en France
F. Delmonte - Yannick Mazette, entouré des élus des Chambres de métiers et de l’artisanat de Paca.

Economie Publié le ,

L’artisanat en Provence-Alpes-Côte d'Azur doit parler avec plus de force et Yannick Mazette entend bien être son porte-voix. Elu le 8 novembre à la présidence de la Chambre de métiers et de l’artisanat de région Paca (CMAR Paca), il a présenté ses ambitions, en compagnie d’une équipe régionale largement renouvelée. « Nous voulons devenir la Chambre de référence en France », a-t-il souligné.

Pour y arriver ce maître-artisan-boulanger de l'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse), entend engager l’ensemble des élus, ainsi que leurs 980 collaborateurs, vers « la voix de l’excellence » afin de « grandir ensemble ».

« La valeur client »

La CMAR Paca va travailler sur au moins deux axes. En interne, elle entend renforcer la « valeur client », c’est-à-dire repenser sa relation aux artisans. « Le monde se transforme vite et nous devons encore améliorer notre soutien à l’économie de proximité », explique Yannick Mazette. Cette politique passe par une « montée en gamme » des services aux artisans, en matière de formation, de mise à disposition d’outils et d’accompagnements dans une économie plus complexe.

La CMAR Paca veut apporter sa pierre à la relance économique

Une réflexion va être entamée sur les campus de formations aux métiers de l’artisanat. La CMAR Paca en compte sept mais aucun dans les Bouches-du-Rhône ni dans les Alpes-Maritimes. La proximité va également passer par les 21 commissions territoriales et des séminaires de travail, qui vont être organisés dans les prochaines semaines avec les élus et les salariés. L’objectif est d’être prêts en mars pour appliquer la feuille de route des cinq prochaines années.

Une marque « Artisans paca »

En externe, la Chambre entend être plus présente et visible en lançant une marque, « Artisans paca ». « Nous allons nous faire accompagner afin de réfléchir et renforcer notre marketing territorial », ajoute le nouveau président de la CMAR Paca, soutenu l’Union des entreprises de proximité.

Ce lobbying territorial en faveur des artisans, Yannick Mazette entend aussi le porter auprès des collectivités. « Nous représentons 33 % des entreprises en Paca, soit un PIB de 15 milliards d'euros pour 185 000 entreprises. Nous devons être entendus à la hauteur de notre poids économique », prévient Yannick Mazette. Même si la Région Paca dispose, avec Serge Amar, d’un élu en charge de l’artisanat et d’une commission, ce n’est pas suffisant. Le nouveau président entend que la CMAR obtienne plus de subventions de la collectivité « en montant avec elle de beaux projets pour les territoires ». Yannick Mazette prévoit également de solliciter d’autres sources de financements, européens ou nationaux. « Nous allons défendre notre savoir-faire artisanal et nos compétences. »

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?