AccueilEconomiePaca Investissement : 80 M€ au service des PME régionales

Paca Investissement : 80 M€ au service des PME régionales

Le Roadshow 2017 du fonds régional Paca Investissement a fait escale à Marseille, le 18 mai, à l'espace CEFIM du Palais de la Bourse. L'occasion pour ses équipes de détailler les nouveautés du fonds.
Paca Investissement : 80 M€ au service des PME régionales
G. Majolet - Jacques Boulesteix président de Paca Investissement, à gauche sur la photo.

Economie Publié le ,

La salle de conférence de la CEFIM était comble, le 18 mai, pour découvrir la nouvelle stratégie du fonds régional Paca Investissement. L’objectif de la matinée est clair : bien expliquer comment fonctionne ce fonds et annoncer les nouvelles modalités de Paca Investissement. Dans la salle, des dirigeants, investisseurs, acteurs de l'accompagnement des entreprises, venus à la rencontre des équipes de la Région Paca, de la Commission Européenne, de Paca Investissement et de Turenne Capital, le gestionnaire du fonds.

Jacques Boulesteix, le président de Paca Investissement a souhaité, en introduction, faire un bref rappel sur ce fonds qui est né il y a 7 ans et dont la vocation est d’aider les entreprises. « Il s’agit d’un fonds public (l’argent provient de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et de l’Europe, via le Fonds Européen de Développement Régional - Feder) régional (Paca) et de co-investissement (le fonds n’intervient jamais seul) », précise Jacques Boulesteix.

Autre précision et non des moindres, « nous intervenons en fonds propres via une prise de participation dans les entreprises ».

Une cinquantaine d’entreprises aidées

Force est de constater que la demande - principalement celle émanant des jeunes entreprises innovantes - est réelle. « En 7 ans, une cinquantaine d’entreprises ont bénéficié de nos fonds pour un montant de plus de 20 M€. Nous sommes présents dans à peu près la moitié des deals régionaux ».

Mais les équipes de Paca Investissement en veulent plus ! « Il faut une montée en puissance du fonds et de nos partenaires ». Car comme le rappelle Jacques Boulesteix : « nous, ce qui nous intéresse c’est le développement économique de la région ».

Un pari qui devrait pouvoir être atteint : « aujourd’hui, la moitié du financement apporté par nos co-investisseurs provient d’acteurs extérieurs à la région. La preuve que le fonds plaît et que nos entreprises régionales séduisent ». Il faut dire que Paca Investissement est l’un des tout premiers fonds public régional. « C’est de loin celui qui est le mieux doté et qui a fait le plus d’investissements en France ».

Capital risque et capital développement

Fort des bons résultats du fonds, les représentants de la Région et de l’Europe sont venus annoncer qu’ils entendent renforcer le fonds régional de co-investissement PACA Investissement en le dotant d’un capital de 80 M€ au service des PME régionales en croissance.

Reste à savoir à qui s’adresse ce fonds pour tenter sa chance. « Aujourd’hui, plus de ⅔ de fonds sont dirigés vers des opérations d’amorçage. Mais cela va changer », précise Marie Desportes, directeur associé de Turenne Capital, gestionnaire du fonds Paca Investissement. En effet, grande nouveauté 2017, le fonds va à présent s’intéresser au capital développement et non uniquement à l’amorçage. Autre annonce de taille : la liste des co-investisseurs peut accueillir aujourd’hui les plates-formes de crowdfunding (via la création d’une holding regroupant les différents investisseurs privés). L’investissement minimum par plate-forme étant fixé à 100 K€. De même, les business angels sont autorisés à co-investir, en sachant que désormais, la présence d’un véhicule d’investissement n’est plus obligatoire. Paca Investissement cherche notamment à passer des partenariats avec des co-investisseurs spécialisés dans le capital développement.

La matinée s’est achevée par le témoignage de la société Gaarden, réseau national de jardiniers paysagistes, qui a réalisé en mars 2017 une opération avec Paca Investissement. L’occasion pour Laurent Mur, son créateur, de raconter son expérience et de pointer du doigt une zone d’ombre : le temps d’instruction du dossier qu’il juge trop long.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?