AccueilImmobilierOpen-space : la solution sur mesure acoustique du collectif Les Marsiens

Open-space : la solution sur mesure acoustique du collectif Les Marsiens

Spécialisé dans les solutions d'aménagement sur mesure, le collectif Les Marsiens a livré une solution acoustique pour les bureaux de la Société coopérative d'intérêt collectif de La Friche de la Belle de Mai, à Marseille.
Au sein d'un grand espace de coworking, le collectif Les Marsiens a ont imaginé une solution acoustique sur-mesure.
L. B. - Au sein d'un grand espace de coworking, le collectif Les Marsiens a ont imaginé une solution acoustique sur-mesure.

Immobilier Publié le ,

Passer des appels en open-space peut s’avérer difficile : outre les soucis de confidentialité, cela peut également perturber le travail des collègues. C’est en tous cas le problème qu’avait la Société coopérative d'intérêt collectif (Scic) La Friche de la Belle de Mai, à Marseille, installée dans un open-space, scindé en deux, de 700 m2.

Un espace immense, qui avait besoin d’une sérieuse réflexion d’aménagement afin de répondre à cette problématique. Un audit, avec pour maxime la qualité de vie au travail (QVT), a notamment été mené par Smak Studio, spécialisé dans les solutions d’aménagement, en collaboration avec l’ergonome-psychologue Perrine Dode, pour anticiper les usages et pratiques des salariés.

La démarche globale de l'audit sur l'ensemble des bureaux, anciennement cloisonnés, a pu initier une partie du projet de réaménagement du bureau, avec notamment la pose de plaque acoustique (en blanc, à droite), ainsi que la création de l'îlot cloisonné en fond. (Crédit : L. B.)

Fauteuil-cocon du collectif Les Marsiens

La Scic a fait appel au collectif Les Marsiens, collectif d’architectes de design fondé par Vince Musy, Livia Ripamonti, et Margot Fressard, installé au Couvent Levat, à Marseille. Le collectif réfléchit, puis réalise, des solutions d’espace à la fois dans l’aménagement d’extérieur, notamment urbain, que d’intérieur, comme ici dans des bureaux d’entreprise, en travaillant des matériaux nobles, dans une démarche éco-responsable des plus qualitatives.

Armé de leur savoir-faire, le collectif a donc imaginé ces fauteuils acoustiques.

Le collectif Les Marsiens mise sur un minimalisme esthétique et chaleureux dans la réalisation de leur mobilier sur-mesure. (Crédits : L. B.)

Réalisés en contreplaqué de peuplier, des grosses mousses ont été ajoutées pour l'assise (Mousse & Confection), et habillés d’un tissu déperlant bleu canard dé-scratchable pour faciliter l’entretien. Les pieds de fauteuil sont en acier thermolaqué, réalisés par AFM13. Le bois a été vernis avec une huile écologique monocouche, qui ne dégage pas de composés organiques volatils (COV).

Minimalisme fonctionnel

Cinq modules ont été livrés et directement adoptés. Les salariés peuvent s’isoler seul ou à plusieurs. Esthétiquement, les salariés ont l’air ravi. « Les salariés souhaitaient un projet minimaliste. Les espaces de travail ont plus que jamais besoin de se renouveler pour garder les employés sur place, dans des conditions se rapprochant d’espace de vie, plutôt que seulement d’espace de travail », explique Vince Musy, l’un des fondateurs du collectif.

Le plan 3D des modules. (Crédit : Les Marsiens)

Le collectif Les Marsiens, fondé il y a cinq ans, n'en est pas à son premier coup d'essai. Spécalisé notamment dans l'aménagement modulable, ils avaient créé et réalisé, en collaboration avec Smak Studios, des modules sur roulettes ainsi que des bancs rangements pour l'espace de coworking La Ruche.

Dernièrement, ils ont remporté le marché du Crous Aix-Marseille pour la création de mobiliers pour le projet de tiers-lieu dans le restaurant universitaire des Gazelles, à Aix-en-Provence. Un espace de 180 m2 en mezzanine où le collectif a imaginé du mobilier permettant une pluralité d'usages pour les étudiants : s’asseoir, travailler, se poser, discuter, exposer, projeter, grignoter, boire un café... Aussi, ils projettent, à 2 385 m d'altitude, la réalisation de mobilier pour le Refuge du Lac, ainsi que pour le Refuge de Resuel (à 1 547 m d'altitude) dans le Parc naturel de la Vanoise en Savoie. Une première en haute-montagne pour Les Marsiens, dont l'ambition est de proposer une approche différente de la conception de mobilier et d'aménagement d'espace, et qui, visiblement, réussi largement à convaincre.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 février 2023

Journal du03 février 2023

Journal du 27 janvier 2023

Journal du27 janvier 2023

Journal du 20 janvier 2023

Journal du20 janvier 2023

Journal du 13 janvier 2023

Journal du13 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?