AccueilEconomieNouvelle présidente pour la chocolaterie Puyricard

Nouvelle présidente pour la chocolaterie Puyricard

Directrice générale de la chocolaterie Puyricard depuis 2017, Solène Roelandts en est désormais la présidente. Son ambition est de poursuivre le développement et le déploiement de cette entreprise familiale.
Trois générations de Roelandts à la tête de l’entreprise : Marie-Anne, Solène et Tanguy Roelandts.
Chocolaterie Puyricard - Trois générations de Roelandts à la tête de l’entreprise : Marie-Anne, Solène et Tanguy Roelandts.

Economie Publié le ,

Une nouvelle histoire s’écrit pour la chocolaterie Puyricard. Fondée en 1967 par Jan-Guy et Marie-Anne Roelandts, Tanguy a repris la suite de ses parents durant 27 ans. Désormais, l’heure de la retraite ayant sonné, c’est sa fille, Solène, qui prend la main. Son objectif est de poursuivre le développement du réseau de magasins en France (23 boutiques), l’évolution des produits ou encore étendre la présence de l’entreprise à l’international. D’ailleurs, une nouvelle implantation devrait voir le jour en Corée du Sud et l’ouverture d’une boutique à Antibes (Alpes-Maritimes) est programmée pour la fin de l’année. Elle mise aussi sur une transformation de l’organisation afin de favoriser la proximité de terrain, avec moins de hiérarchie et plus de pôles par spécialités.

Faire du gourmand avec des produits nobles

Cette chocolaterie qui a réalisé en 2021, un chiffre d’affaires de 12,2 M€, Solène la connaît bien, puisqu’elle a rejoint le groupe Puyricard en tant que saisonnière pour manager une équipe de préparation de commandes. Durant deux ans, son parcours lui permet de découvrir chacun des métiers de l’entreprise, d’assumer la responsabilité du service commercial et réseaux de boutiques avant d’être nommée directrice commerciale et marketing à l’âge de 28 ans, puis directrice générale du groupe. Côté diplôme, elle obtient un master of sciences dédié au management et marketing des services à l’IAE d’Aix-en-Provence. Objectif : mieux comprendre l’expérience client et l’amélioration des différents process. Un choix qui ne doit rien au hasard puisque, déjà à l’époque, elle envisageait de participer à l’aventure familiale. « Je suis fière d’avoir l’opportunité de reprendre la présidence du groupe. Avec l’ensemble des collaborateurs, nous allons assurer la continuité autour du vrai chocolat. Faire du gourmand avec des produits nobles, tout en respectant les enjeux sociétaux et environnementaux des pays fabricants de cacao », indique Solène Roelandts.

Marseille : la chocolaterie Anne-Lise Signouret a ouvert à Endoume

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?