AccueilDroit et ChiffreNouvelle gouvernance à l'EDJM

Carnet Nouvelle gouvernance à l'EDJM

Jean-Philippe Agresti, doyen de la faculté de droit et de science politique d'Aix-Marseille Université (AMU), prend les rênes du conseil scientifique de l'école doctorale des juristes méditerranéens (EDJM).

Droit et Chiffre Publié le ,

Le 4 octobre dernier, Jean-Philippe Agresti a été élu à la tête de l'école doctorale des juristes méditerranéens (EDJM), succédant au professeur Rostane Mehdi, actuel directeur de Sciences Po Aix, membre fondateur de l'EDJM qu'il présidait depuis sa création, il y a dix ans. L'objectif de l'EDJM est de réunir des doctorants des universités et facultés de droit des deux rives de la Méditerranée afin qu'ils puissent travailler ensemble, créer des lieux d'échange, de partage, de méthodologie etc. Le nouveau président entend poursuivre cette stratégie et renforcer encore les partenariats scientifiques entre les membres de l'EDJM, mais aussi de l'école de droit du Moyen-Orient. Il souhaite poursuivre le travail de formation des doctorants et donner plus de visibilité et de rayonnement à l'EDJM et indique également :

« L'été prochain, il y aura un sommet sur la Méditerranée à Marseille. Il est proposé au conseil scientifique de saisir le président de la République de l'existence de l'EDJM et, comme il a annoncé que ce sommet serait ouvert à toutes les sociétés civiles, lui dire que nous travaillons de concert sur la formation des doctorants en Méditerranée ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?