AccueilDroit et Chiffre"Nous souhaitons rassurer les jeunes avocats sur leur futur"

Thomas Tribot, président de l'UJA Marseille "Nous souhaitons rassurer les jeunes avocats sur leur futur"

Consciente de l'impact de la situation sanitaire sur la formation des élèves avocats, l'Union des jeunes avocats de Marseille a décidé de maintenir son événement annuel “Adopte un élève avocat", avec un format repensé.
D.R. - Thomas Tribot est le président de l'UJA de Marseille.

Droit et Chiffre Publié le , par

LNP : Pourquoi avez-vous décidé cette année d'organiser l'événement Adopte un élève avocat alors qu'il a été annulé l'année dernière pour cause de Covid ?
Thomas Tribot : Les deux premières éditions ont été organisées en présentiel et elles ont été couronnées de succès. L'année dernière, le monde s'est figé avec l'arrivée de la crise sanitaire. Et tout a été annulé, reporté. Y compris cet événement. Aujourd'hui la situation est différente, la profession a encaissé beaucoup de coups depuis quelques mois (grève, Covid-19) et nous souhaitons rassurer les jeunes sur leur futur. Nous sommes là, à leurs côtés. Nous nous devions de proposer cet événement en 2021. La rentrée 2021 à l'Ecole des avocats du Sud-Est (Edase) s'est faite sous Covid, donc à distance. Les membres de la promotion ne se connaissent pas. Et ils ne nous connaissent pas non plus. Et pour compliquer la donne, il n'y a pas de BDE cette année à l'Edase.

Pouvez-vous nous parler de l'édition 2021 de l'événement Adopte un élève avocat ?
Il s'agira comme chaque année d'une soirée mais en 2021, elle se déroulera en direct sur Facebook. Durant ce moment, comme pour les précédentes éditions, nous allons constituer des binômes élève / avocat. Si cette édition ne ressemblera pas aux précédentes à cause de la crise sanitaire, sa vocation reste la même : notre volonté est d'intégrer les élèves dans le barreau en leur proposant un référent plus âgé. Le but n'est pas de les prendre en stage dans notre cabinet mais bien de les aider dans toutes leurs démarches, de les conseiller, etc. C'est un point d'entrée dans la profession. Ils peuvent passer par nous pour n'importe quelle question liée à la profession.

L'UJA de Marseille est rejointe par d'autres unions dans cette aventure. Pourquoi ?
Cette année, effectivement, l'UJA de Marseille n'est pas la seule à participer à cet événement. Les élèves de l'Edase viennent de tout le Sud-Est de la France et il nous a semblé judicieux de faire participer les différentes UJA de la région. Pour que les élèves avocats aient des parrains basés dans les barreaux où ils souhaitent exercer. Nous avons donc contacté nos homologues de la région. Et ils ont accepté tout de suite. Les UJA d'Aix-en-Provence, de Nice, de Toulon, de Draguignan et de Grasse sont ainsi associées à cette soirée. Elle aura lieu le 22 avril. Nous espérons réellement créer un lien avec cette promotion. Nous nous devons d'écouter leurs attentes et problématiques. L'UJA est là pour lutter contre l'individualisme et l'isolement.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?