Fermer la publicité

Nouchig, dragées premium

le - - Economie

Nouchig, dragées premium
A. Zilbermann - Christiane et Frédéric Zamantian ont choisi de se positionner sur le secteur de la dragée haut de gamme.

La maison Nouchig reste sans aucun doute la référence en matière de dragées dans le département. Nous sommes allés à la rencontre de Christiane et Frédéric Zamantian, les fondateurs, deux passionnés de bons produits qui savent également diversifier leur activité.

L’histoire de la maison Nouchig (« petite amande » en arménien) commence à s’écrire dès 1990, mais c’est bien avant, en 1979, que le couple Zamantian découvre le petit monde de la dragée. Ils travaillent alors pour les établissements Soulé, à Marseille, un grossiste en confiserie et dragées. Une expérience qui leur permet de tisser un réseau de producteurs d’amandes. Une dizaine d’années plus tard, ils décident donc de créer Nouchig, une confiserie dédiée presque uniquement à cette douceur festive. Rapidement, ils orientent leurs produits vers le haut de gamme : amande aux crus classés, mais aussi dragées au chocolat (Valrhona) ou aux fruits, avec aussi quelques tentations chocolatées.

Depuis une quinzaine d’années, ils travaillent avec Fabrice Gillotte, un MOF* devenu l’un des cinq meilleurs chocolatiers de France. Si bien sûr la qualité de l’amande a su faire la réputation de Nouchig, c’est aussi son traitement sur mesure de chaque commande qui a fait la différence. « Nous avons plus 300 références de packaging, souligne Frédéric Zamantian, mais bien sûr, nous nous adaptons aux envies de chaque client. C’est à l’étage, dans notre atelier, que tout est fabriqué. Nous recevons les boîtes en kit et ce sont Christiane et Sophie qui les assemblent. Quand il s’agit de confectionner des pochons en tissus, ce sont elles qui dessinent, coupent, cousent et assemblent. »

Développer une clientèle pro

Si aucun commercial n’est dédié au secteur professionnel et que seul le bouche-à-oreille fonctionne, le couple aimerait développer son activité « cadeaux d’affaires ».

« La dragée n’est pas réservée exclusivement à un mariage ou à un baptême ! Une entreprise peut très bien fêter un anniversaire, la naissance d’un projet, ou encore une "fusion/mariage" avec un partenaire. La CMA CGM par exemple, a déjà fait appel à nous pour célébrer des événements professionnels et offrir à ses invités des pochons de dragées. »

Nouchig propose d’ailleurs des contenants très haut de gamme pour cette clientèle exigeante, souvent blasée par les traditionnels coffrets cadeaux de fin d’année, ou les savons de Marseille en guise de « goodies »**.

Quand on leur demande « comment reconnaître une bonne dragée ? », la réponse ne se fait pas attendre : « tout dépend de la qualité de l’amande bien sûr, mais aussi de la proportion de sucre. Nous demandons à nos fabricants d’en mettre le moins possible, afin de ne pas masquer le goût du fruit. » Nouchig propose 24 couleurs de dragées, de l’or et de l’argent aussi, afin de réaliser des compositions originales. Celles-ci sont alors déclinées en chocolat, fruit et crème gianduja. Chaque année, la maison confie réaliser un peu plus de 400 commandes, des plus sages aux plus folles, à l’image de ce couple d’américains qui s’est fait livrer des boîtes en métal argenté gravé, pour un montant assez faramineux. « Notre site fonctionne plutôt pas mal, soit environ 10 % de nos commandes, et nous permet surtout de travailler dans toute la France, comme à l’étranger. »

Enfin, si la maison Nouchig a perdu une part de sa clientèle, adepte du DIY***, qui achète ses dragées en vrac et préfère fabriquer les contenants, elle reste confiante pour la suite, « sous réserve qu’un confiseur ne vienne pas s’installer dans le futur centre commercial du Prado, ce qui capterait une partie de notre clientèle ». Quoiqu’il en soit, une réputation ne s’établit pas en quelques mois. Nouchig a donc encore devant elle de belles années gourmandes...

* Meilleur ouvrier de France.
** Produits dérivés.
*** Do it yourself, c’est-à-dire à faire soi-même.




Esther Griffe
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer