AccueilEconomieNohinohi : la petite marque qui a tout d'une grande

Nohinohi : la petite marque qui a tout d'une grande

La marque marseillaise d'articles pour jeunes enfants de 0 à 4 ans et plus, ne cesse de pousser. Les nouveautés 2015.
Nohinohi : la petite marque qui a tout d'une grande

Economie Publié le ,

Son nom qui signifie « être petit » dans la langue maorie, n’est plus du tout d’actualité ! En 2015, non seulement la marque d’articles pour jeunes enfants est distribuée dans un nouveau magasin à Marseille qui multiplie les ventes. Mais la gamme s’est également enrichie de bijoux à destination des femmes adultes et des hommes. Rien que ça ! Et pour couronner le tout, sa fondatrice, CélineFanjul, attend un heureux événement.

Depuis plusieurs mois, il est donc possible de trouver la marque Nohinohi à Tulavu l’Artyshop, en plein cœur de Marseille, à deux pas de la rue de la République. Là-bas, un espace entier est dédié aux produits de Céline Fanjul et de son compagnon. Le succès est au rendez-vous. « Au départ, il n’y avait que mes coussins mais pour répondre à la demande de la clientèle, il y a désormais tout ce que je fais », s’extasie Céline Fanjul. A noter aussi la création de coffrets cadeaux pour les naissances.

Collection pour les hommes

Mais Nohinohi, ce n’est pas que Céline Fanjul, c’est aussi son compagnon. Et force est de constater qu’il est très actif dans la société depuis quelques années. C’est ainsi qu’il vient de créer une collection de bijoux baptisée Monkey-Bay (en l’hommage à la célèbre Baie des singes, à Marseille). Parmi les produits proposés, de jolis et larges bracelets pour femmes avec des motifs colorés. En aluminium, ce bijou est léger et ajustable à tous les poignets. Et ne présente pas de réaction de risque allergique. A noter aussi les bracelets hommes marin coulissant, avec anneau en acier.

« Avec cette nouvelle collection à destination des hommes mais aussi avec nos trousses de toilettes masculines, nous nous démarquons des autres artisans présents, comme nous, sur les marchés des créateurs de la région », conclut Céline Fanjul. La marque devrait ainsi continuer à croître dans les prochains mois. C’est tout ce qu’on lui souhaite.

(@J.Fanjul/Collection Monkey bay)

Où trouver la m​arque ?

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?