AccueilImmobilierNocika sur la bonne vague à Salon-de-Provence

Nocika sur la bonne vague à Salon-de-Provence

Son futur site émerge sur l'extension de la zone de Gandonne. Spécialiste de la vente en ligne en sports et loisirs nautiques, la PME y transfèrera depuis Grans ses activités d'ici l'automne prochain.
Nocika sur la bonne vague à Salon-de-Provence
J.-C. Barla - Le futur site de Nocika en cours de construction à Salon-de-Provence.

Immobilier Publié le , par

« En octobre 2021, toutes nos activités seront réunies zone de Gandonne à Salon-de-Provence », annonce Lionel Hassine, fondateur et président de Nocika, actuellement à Grans, importateur, distributeur et fabricant d'articles de sports et loisirs nautiques pour particuliers et professionnels. Derrière cette raison sociale, Nautigames, boutique de vente en ligne pour les loisirs aquatiques, Flysurf, n°1 de la vente en ligne de matériel de sports de glisse ou encore Orange-marine, site internet de l'accastillage et l'équipement du plaisancier… « Nous sommes sur un marché de niche technique où il est compliqué pour les mastodontes de ces secteurs d'être performants. Notre croissance est linéaire depuis la création voici une vingtaine d'années, à raison de 15 à 20 % par an » explique-t-il.

Après Aix-en-Provence, Vitrolles, Salon-de-Provence et Grans, l'entreprise intègrera à partir de l'été prochain son cinquième site d'implantation, d'abord en déménageant les bureaux, ensuite les stocks… L'ensemble de plus de 6 000 m2 au sol décliné en trois bâtiments (bureaux, activités, entreposage) sur 1,3 hectare de terrain est en cours de construction pour un investissement évalué à 4 millions d'euros. « J'ai toujours fait le choix d'être propriétaire des locaux, c'est encore le cas, et d'intégrer tous les métiers indispensables à notre développement, logistique, informatique, marketing, studio photo, bureau d'études… Salon propose un environnement de travail agréable, bien desservi. Avec ce site, nous nous donnons les moyens d'atteindre à terme les 80 personnes », confie Lionel Hassine. Aujourd'hui, Nocika en emploie une cinquantaine pour un chiffre d'affaires qui dépasse les 20 millions d'euros. L'un des bâtiments pointera à 11 mètres de hauteur. Un impératif pour la société, conduite à beaucoup stocker l'hiver pour vendre durant l'été sans risquer la rupture.

Staff renforcé

Soucieux de préserver son indépendance et sa liberté de choix, le dirigeant affirme n'avoir jamais sollicité d'aide publique ou levé de fonds pour mener sa stratégie. « Dans notre domaine, nous sommes une des rares sociétés françaises à afficher de la rentabilité depuis vingt ans. On nous reconnaît une vraie expertise métier sur des produits passion. »

Cette logique l'a conduit à racheter en février 2020 Orange-marine, basée à La Ciotat. L'intégration s'opère progressivement. Un directeur général a également rejoint en 2020 Nocika : Michel Athénour, ex-cofondateur de Cityvox, pionnier à Marseille des city-guides en ligne, revendu à Orange, puis créateur d'Autrement, à l'origine de comparateurs de prix d'hôtels, de chambres d'hôtes… « Malgré les contraintes, 2020 s'est avérée une bonne année, nos clients ont beaucoup acheté sur internet. D'ici, un an ou deux, nous regarderons à nouveau les opportunités de croissance externe », indique Lionel Hassine.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?