AccueilImmobilierNewton Offices sème ses bureaux flexibles dans les métropoles régionales

Newton Offices sème ses bureaux flexibles dans les métropoles régionales

La crise sanitaire n'a pas d'effets sur les ambitions de Newton Offices. Le spécialiste de l'immobilier de bureaux flexibles affiche un rythme soutenu d'ouvertures de sites, avec trois prévues au premier semestre 2021. Une nouvelle adresse marseillaise devrait également voir le jour en 2022, Porte d'Aix.
Newton Offices sème ses bureaux flexibles dans les métropoles régionales
Generous Branding - Le Newton Offices d'Aix proposera 475 postes de travail, avec des bureaux conçus pour des entreprises d'1 à 120 collaborateurs.

Immobilier Publié le , par

2021 est « une année de conquêtes » pour Newton Offices, comme l'indique son dirigeant, Guillaume Pellegrin. Déjà implanté à Marseille, dans le quartier de la Joliette, et à Montpellier depuis septembre 2020, le spécialiste de l'immobilier de bureaux flexibles prévoit d'ouvrir trois nouveaux sites au cours du premier semestre : à Lille (4 486 m2), Lyon (5 600 m2) et enfin Aix-en-Provence (5 000 m2), près du golf des Milles. La marque née en 2018 d'un partenariat entre Tivoli Capital, fondé en 2012 par Guillaume Pellegrin, et le fonds d'investissement américain KKR, maintient donc son objectif d'atteindre la vingtaine de sites en France à l'horizon 2025.

D'autant que d'autres projets sont déjà dans les tuyaux : à Lille, Nice (au sein de Grand Arenas, en 2023) mais aussi en 2022 à Marseille, dans un bâtiment de 9 000 m2 situé à la Porte d'Aix. Newton occupera les deux-tiers de cet immeuble classé ERP (établissement recevant du public) de catégorie 2 et qui accueillera donc les locaux de l'école d'informatique Epitech, deux restaurants et une salle de sport, comme l'explique Pascale Lespinat, directrice immobilier d'entreprise région Sud de Cogedim, promoteur du projet.

Structuration

Pour accompagner son déploiement dans les métropoles régionales, Newton Offices se structure. Cela passe notamment par des embauches – dix ont déjà été réalisées en 2020, portant l'effectif à 24 personnes. Au sein du siège de Marseille, deux postes ont également été créés. Patricia Meslier, anciennement directrice du département Meeting Rooms EMEA chez Regus, a pris les fonctions de directrice des opérations et qualité et Jules Latournerie de directeur marketing et communication.

Par ailleurs, « nous nous réorganisons en directions régionales pour relever ces défis de commercialisation », souligne Guillaume Pellegrin. Jérôme Lautier prend ainsi la direction du département Méditerranée, qui s'étend de Montpellier à Nice. « Il a un profil plus hôtelier et c'est justement ce que nous voulons apporter à nos clients. Notre devise serait : "Notre métier est que vous fassiez le vôtre" », illustre le dirigeant de Newton Offices.

Flexibilité

Les principaux clients de Newton Offices sont des grands groupes (EDF et EY sont par exemple au sein du site de Montpellier) à qui il loue des bureaux réalisés, pour eux, sur mesure. Car la particularité de Newton Offices est d'être propriétaire de ses immeubles. Pour Guillaume Pellegrin, « ce positionnement a pour avantage de nous installer dans la durée mais c'est aussi un gage de sécurité pour nos clients puisqu'ils savent que l'interlocuteur est aussi le propriétaire ». Le financement de ces acquisitions se fait grâce aux fonds propres de Tivoli et KKR mais aussi via le recours à une dette hypothécaire « et pour cela nous sommes adossés à différents partenaires bancaires », précise-t-il.

Autre cible privilégiée : les TPE et PME. Les plus petites bénéficient de bureaux privatifs et celles plus importantes (une trentaine de salariés) d'un ensemble de bureaux semi-privatifs. Les TPE/PME paient un forfait mensuel fixe et « all inclusive » afin qu'il n'y ait pas de mauvaise surprise. Pour les grands groupes le loyer est à l'inverse évolutif puisqu'il comprend les travaux et le mobilier – et donc le montant dépend de la qualité que souhaite le client – et des différentes options qu'il aura cochées. Dans tous les cas, les contrats ne sont pas des baux commerciaux « classique » - à savoir 3, 6 et 9 ans – mais mensuels, ce qui offre davantage de flexibilité.

Or c'est ce que recherchent aujourd'hui les entreprises. La crise sanitaire a plutôt renforcé la vision qu'a Newton Offices de l'immobilier de bureaux. « Elle a accéléré des tendances puisqu'elle a mis en avant le besoin de flexibilité, la recherche de qualité de vie au travail... » Un ensemble de domaines sur lesquels Newton Offices se positionne depuis sa création.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?