AccueilEconomieNepTech navigue vers les JO 2024

NepTech navigue vers les JO 2024

Équipés d’un système de propulsion hydrogène Energie Observer Development (EODev) développé en collaboration avec Toyota, les navires innovants conçus par la SAS aixoise NepTech vont assurer les navettes de passagers sur la Seine et à Marseille durant les JO 2024.
NepTech navigue vers les JO 2024
NepTech - Les trois fondateurs de NepTech. De gauche à droite : Clément Rousset, Tanguy Goetz, Corentin Bigot.

Economie Publié le ,

NepTech et EODev sont lauréats de l'appel à innovations « Mobilités Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) Paris 2024 », piloté par France Mobilités, dans la catégorie Nouvelles Mobilités & Mobilités Actives, section « fluvial et naval ». Le point fort de leur dossier a été de proposer une solution complète : un navire NepTech associé à un navire-station de recharge hydrogène conçu par NepTech et développé par EODev. Une belle reconnaissance pour cette entreprise, créée le 23 mai 2020 par Clément Rousset, Tanguy Goetz et Corentin Bigot et implantée au Technopôle de l’Arbois.

« L’objectif de l’appel à innovations était d’identifier les solutions innovantes pour la mobilité dans le cadre des JOP, mais également au-delà. C’est la notion d’héritage, c’est-à-dire que les différentes infrastructures et innovations persistent au-delà des JOP », indique Tanguy Goetz, CEO NepTech, qui conçoit des navires de transport de passagers et de marchandises ayant trois caractéristiques. Intégrant un système à propulsion hydrogène, ils sont « zéro émission ». Les technologies développées leur permettent d’égaler, voire de dépasser les performances opérationnelles des navires diesel actuels, c’est-à-dire la vitesse et l’autonomie. Ils sont intelligents grâce à un système d’assistance au pilotage qui permet au navire de s’amarrer automatiquement et de détecter, identifier et éviter les objets flottants. D’une longueur de douze à vingt-quatre mètres, ils peuvent embarquer jusqu’à 150 passagers ou une vingtaine de tonnes de marchandises.

Aller plus vite et plus loin

« La vitesse est un enjeu important pour déployer ce type de système de propulsion. Les innovations NepTech portent sur la réduction des besoins énergétiques pour que les navires aillent plus vite et plus loin. Nous avons développé différentes briques brevetées aussi bien sur l’axe de la trainée hydrodynamique (résistance à l’avancement) que sur l’augmentation de l’efficacité énergétique avec l'optimisation de la navigation et de la gestion de l’énergie à bord. Résultat, des besoins énergétiques 35% inférieurs à ceux d’un navire classique », précise le CEO NepTech.

Les passagers apprécieront le confort généré par ces innovations qui mettent fin aux vibrations et donc au mal de mer. La start-up travaille à l’optimisation des performances hydrodynamiques et la forme des coques pour réduire la génération de vagues qui peuvent endommager les fonds et les berges, afin de préserver l’environnement. Quant à l’effet de la houle, il est gommé grâce à quatre stabilisateurs, autopilotés en fonction  des mouvements de gîte du navire.

Entre actu et avenir 

Actuellement, une levée de fonds d’amorçage à hauteur de 800 000€ est en cours et devrait être clôturée en septembre prochain. L’objectif étant de financer la R&D en renforçant l’équipe sur la partie hydrodynamique, de réaliser une campagne de tests en bassin d’essai des navires, en échelle réduite, et en développant le déploiement commercial. Une autre levée de fonds est d’ores-et-déjà prévue pour 2023.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?