AccueilEconomieNAP tourisme imagine une nouvelle mobilité

NAP tourisme imagine une nouvelle mobilité

Fondé il y a 20 ans, le groupe NAP a été placé à sa demande en redressement judiciaire en avril 2019. Le groupe, en pleine restructuration pendant la crise du Covid-19, en sort renforcé grâce à de nouveaux services.
NAP tourisme imagine une nouvelle mobilité
D.R. - Alain Bouzemane, PDG de NAP tourisme, et Olivier Moncoudiol, responsable commercial et communication, ont mis en oeuvre de nouveaux services pour sauver l'entreprise.

Economie Publié le ,

Navettes privatisées pour les entreprises, NAP'vettes estivales au départ d'Aix, d'Aubagne et de Marseille, un carnet d'une centaine de sorties en Provence, NAP tourisme a imaginé des solutions pour faciliter les déplacements en Provence-Alpes-Côte d'Azur. « Des jeunes qui veulent aller passer la journée à Saint-Cyr-sur-Mer ou, cet hiver, une famille qui ira skier à Pra-Loup, trouveront une réponse à leur mobilité chez nous », explique Alain Bouzemane, PDG de NAP tourisme.

« Pour apporter une réponse encore plus personnalisée, nous travaillons actuellement à des alliances avec des confrères et à des partenariats avec des zones d'activité pour le transport de salariés », ajoute-t-il. C'est ainsi que sont déjà nées les NAP'vettes des plages, des îles, des randos, des parcs, des cîmes et des neiges, pour l'hiver prochain.

Se réinventer avec la crise

« Avec la mise en redressement judiciaire, le groupe devait passer par un renouveau pour affronter l'avenir », explique son PDG. Dans les cartons de NAP, de nouveaux services en perspective : un « atelier carrosserie » ouvert à tous les autocaristes et un service « covering » d'autocar pour des campagnes publicitaires à fort impact. « NAP se veut un facilitateur de mobilité, avec désormais des services réorientés sur notre territoire, tant pour nos lignes régulières que pour nos voyages », précise Olivier Moncoudiol, responsable commercial et communication.


Lire aussi : NAP Tourisme poursuit son activité sur la base du volontariat


Car NAP reste convaincu que l'autocar est une alternative environnementale toujours d'actualité. « Dans une période difficile, nous avons su nous réinventer et nous sommes convaincus que l'autocar peut-être une réponse à beaucoup de problématiques sur la question de la mobilité. Ce que nous demandons aujourd'hui, c'est de la bienveillance de la part du monde politique et économique local, afin qu'il s'attelle à la sauvegarde des entreprises. Nous ne quémandons pas des aides financières, nous voulons du business ! », conclut Alain Bouzemane.

C'est en septembre prochain que NAP tourisme présentera son nouveau plan d'activité à son administrateur judiciaire, en espérant au vu de ses chiffres, une nouvelle prorogation de son redressement judiciaire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?