AccueilEconomieMutualité française : « l’entreprise, un territoire de santé »

Mutualité française : « l’entreprise, un territoire de santé »

Le congrès de la Mutualité française se tiendra du 7 au 9 septembre à Marseille. Eric Chenut, son président et Jean-Paul Benoit, président de La Mutualité Française Provence-Alpes-Côte d’Azur reviennent sur les enjeux de cet événement.
Dominique Joseph, secrétaire générale de la Mutualité Française, Eric Chenut, Président de la Mutualité Française et Jean-Paul Benoit, Président de la Mutualité Française Sud
C. Dupuy - Dominique Joseph, secrétaire générale de la Mutualité Française, Eric Chenut, Président de la Mutualité Française et Jean-Paul Benoit, Président de la Mutualité Française Sud

Economie Publié le , Propos recueillis par Caroline DUPUY

Quels sont les principaux sujets d’actualité alors que le 43e Congrès de la Mutualité Française s'apprête à ouvrir ses portes ?

Eric Chenut : L’été a été particulier et il fait suite à ce que l’on vit depuis la crise sanitaire et avant même. Nous assistons à des difficultés croissantes en matière de santé et il n’y a pas eu suffisamment d’investissements réalisés pour permettre une bonne évolution du système. Le constat est sans appel : de nombreux territoires ont des problèmes d’effectifs et les urgences sont en souffrance.

Jean-Paul Benoit : la région Paca, avec ses zones très diverses, connaît l’ensemble des difficultés que rencontre notre système de santé. Les territoires alpins et l’arrière-pays subissent les nombreux départs à la retraite de médecins généralistes même si le problème a été pris en compte et a donné naissance à des maisons de santé. La pénurie de spécialistes perdure quant à elle, notamment du côté des dentistes. Des soins non secondaires qui ne peuvent se faire en téléconsultation. Dans les grandes métropoles, on constate une inégalité dans l’accès aux soins pour les zones en périphérie du centre. Il ne s’agit pas de désert médical mais de renoncement à des soins souvent à cause des dépassements d’honoraires.

La Mutualité Française a choisi Marseille pour débattre sur la solidarité en matière de santé

Parlez-nous des temps forts du congrès ?

E.C : Durant ce congrès dont le thème est : « Mutualité : territoires d’engagements pour l’entraide et les solidarités » il sera beaucoup question d’engagement des hommes et des femmes qui font la mutualité au quotidien. Depuis son origine, la Mutualité Française a souhaité construire son histoire, ses solutions, en proximité. Puis les bonnes pratiques sont étendues à tout le territoire.
A Marseille nous avons ainsi souhaité nous entourer d’experts, d’élus locaux, de médecins, de praticiens, de chercheurs, de partenaires pour qu’ils partagent leur expérience et que nous puissions avancer ensemble en nous nourrissant de ces regards différents.

Le monde de l’entreprise peut-il participer à une certaine sauvegarde du système de santé ?

E.C : Il faut le reconnaître, beaucoup de sociétés ont fait de l’entreprise un territoire de santé en s’intéressant de près à la qualité de vie au travail. Elles sont de plus en plus nombreuses à agir sur le levier de la prévention pour éviter les risques et maladies. Et donc les incapacités de travail et les invalidités.

C’est un sujet que nous portons depuis longtemps et nous sommes ravis de voir qu’il connaît enfin un engouement. Les points de vigilance sur lesquels il convient de continuer à travailler concernent la sédentarité des salariés, la qualité de la restauration collective, la lutte contre les addictions et la pratique du sport en entreprise.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 30 septembre 2022

Journal du30 septembre 2022

Journal du 26 septembre 2022

Journal du26 septembre 2022

Journal du 16 septembre 2022

Journal du16 septembre 2022

Journal du 09 septembre 2022

Journal du09 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?