AccueilEconomieMuriel Biraghi, bijoutière haute fantaisie
ARTISAN

Muriel Biraghi, bijoutière haute fantaisie

Cette créatrice réalise, depuis son atelier à Aix-en-Provence, des bijoux et des objets décoratifs. Passionnée de mode, elle adore s’entourer de matières nobles comme la dentelle.
Le bracelet en dentelle Line Drop Stone.
Muriel Biraghi - Le bracelet en dentelle Line Drop Stone.

Economie Publié le ,

Muriel Biraghi se définit comme « une pipelette passionnée ». Il est vrai que lorsqu’on la lance sur son métier, elle est intarissable sur le sujet. Et pour cause, les bijoux et l’artisanat font partie de sa vie depuis très longtemps. « Je baigne dedans depuis toujours. Je suis issue d’une famille de la mode. Toute petite, ma mère me faisait enfiler des perles et mes grands-parents étaient gantiers. » Si bien que durant sa première vie professionnelle, dans la communication, elle réalisait déjà des bijoux pour ses amies et les amies d’amies !

Qu’importe, lorsqu’elle a décidé de changer de vie professionnelle, elle a rejoint la célèbre école de joaillerie de la rue du Louvre, à Paris. Grâce à une rencontre avec une styliste de haute couture qui lui demande de réaliser des bijoux pour ses défilés, elle fait ses premières armes. Mais c’est en 2009, après un séjour aux Philippines, qu’elle crée sa structure.

« Je suis ma première cliente »

Depuis son atelier installé à Aix-en-Provence, cette artisane réalise des bijoux pour femmes et quelques objets décoratifs. Le tout est visible sur son site Internet particulièrement bien fourni en photos. « Je suis ma première cliente. Je prends un plaisir fou à créer mes pièces et à les porter. » Ses produits s’apparentent à de la haute fantaisie.

« Je travaille principalement les fils précieux. Ils sont métallisés et recouverts d’une poussière d’or et d’argent. »

Elle apprécie également beaucoup la pierre semi-précieuse, l’argent massif européen et en partie recyclé.


Autre particularité : sa passion pour la dentelle qu’elle chine ici ou là. L’occasion ensuite de lui redonner une seconde vie avec des pièces haute couture ou en série limitée. « Mes bijoux ne ressemblent pas trop aux autres », précise-t-elle ainsi. Et il y en a pour tous les goûts et les bourses puisque ses collections proposent des produits de 25 € jusqu’à des commandes qui nécessitent un devis. C’est le cas lorsqu’elle confectionne une bague pour un mariage ou des bijoux pour un défilé de mode.

Marché de Noël des créateurs au Tholonet

Chaque année depuis la création de sa structure, elle est retenue pour participer, avec d’autres artisans, aux Jema, les Journées européennes des métiers d’art. Elle expose également lors de marchés et autres expositions. Elle vient notamment de participer, le week-end des 1er et 2 octobre, à la 5e édition du Salon des métiers d’art et d’excellence au Pavillon Vendôme d’Aix-en Provence. Et elle sera présente début décembre au Marché de Noël des créateurs dans l’enceinte du château Henri Bonnaud, au Tholonet.

Retrouvez chaque semaine nos portraits d'artisans de la région, réalisés en partenariat avec la Chambre de métiers et de l'artisanat de région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 novembre 2022

Journal du25 novembre 2022

Journal du 18 novembre 2022

Journal du18 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?