AccueilEconomieMercadier colore son avenir de signaux positifs

Mercadier colore son avenir de signaux positifs

Spécialisée dans les bétons cirés, peintures et la chaux naturelle, la PME veut quasiment doubler son chiffre d’affaires d’ici à 2025 avec deux angles d’attaque : le numérique et l’international.
Mercadier colore son avenir de signaux positifs
J.-C. Barla - Xavier et Marie Grindel, cofondateurs et dirigeants de Mercadier.

Economie Publié le ,

« Avec l’explosion du marché de la décoration en 2020, nous avons dû recruter dix personnes en un an! » explique Xavier Grindel, le PDG de Mercadier, société cofondée et codirigée avec son épouse Marie. L’entreprise a atteint un chiffre d’affaires de 3,7 millions d’euros, en hausse de 18 %, et enregistre depuis le début 2021 une progression de 44 % ! Mercadier s’est développée en France par petits pas, depuis la boutique créée en 2003 en centre-ville d’Aix-en-Provence avec un capital de 1 euro et un prêt d’honneur de Pays d’Aix Initiative. Elle en a fait un immense en se dotant d’un immeuble de 1 500 m2, dans la zone de Lenfant, toujours à Aix-en-Provence, pour présenter tout son savoir-faire et ses partenariats dans le béton ciré, les peintures, la chaux naturelle et même le mobilier ou les luminaires.

« Le bâtiment peut paraître surdimensionné par rapport à nos besoins immédiats, mais nous avons une ambition de croissance », poursuit-il, tablant cette année sur 4,5 millions d’euros et les 6,5 millions d’euros à fin 2025. Dessiné par l’architecte Alexandre de Besombes, le site a nécessité un investissement de 2,3 millions d’euros, soutenu à hauteur de 120 000 euros par la Métropole Aix-Marseille-Provence. Il comprend un vaste showroom de 150 m2 ouvert à tout type de client, professionnel ou particulier, regroupe des bureaux à l’étage, un entrepôt de 500 m2, un centre de formation à l’utilisation des produits, un laboratoire de R&D pour imaginer et valider des formulations de couleurs… « Nous voulons que chacun trouve ici le conseil et l’accompagnement qu’il attend, sur la couleur, les matières, les modes d’utilisation, à la fois sur nos produits et sur les gammes de partenaires historiques, comme Farrow & Ball, ou plus récents, autour de créations spécifiques, avec PaperMint, Maison Lévy ou Salomé de Fontainieu », poursuit Marie Grindel.

Stratégie plus offensive

75 % de la fabrication est française, 25 % provient de trois pays, Italie, Allemagne et Belgique. « Nous serons à 85 % de fabrication française à fin 2022 », assure le dirigeant. Mercadier réalise 12 % de ses ventes à l’export, en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient, en Asie et jusqu’en Australie où elle vient de signer un partenariat. L’enseigne s’appuie sur ses propres boutiques à Aix, Rouen, Paris, Lille, Bordeaux (68 % du chiffre d’affaires) ainsi que sur un réseau de 65 revendeurs, un site de e-commerce qui représente 9 % du chiffre d’affaires…

« Pour faciliter l’appréhension par nos clients de nos gammes et produits, nous avons lancé en septembre 2020 un configurateur numérique, accessible en sept langues, qui se veut un véritable outil d’aide à la décision puisqu’il ambitionne de fournir à distance le même niveau de conseil et de recommandation que face à quelqu’un et d’aller jusqu’à l’achat en ligne. Nous avons pu financer sa conception grâce à l’appui du fonds européens Feder », précise Xavier Grindel. Le dirigeant admet que les clients sont venus jusqu’alors vers l’entreprise plus que cette dernière n’a vraiment eu de démarche pour les prospecter. Une approche qui évolue pour réussir à atteindre les objectifs fixés, notamment par une présence accrue sur les grands salons régionaux et nationaux. « Nous voulons être de plus en plus proactifs et approcher les architectes et prescripteurs. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?