Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

Medef Sud : les chantiers d'Yvon Grosso

le - - Economie

Medef Sud : les chantiers d'Yvon Grosso
S. Payrau - Yvon Grosso a donné sa première conférence de presse de président du Medef ce mercredi 10 juillet à Marseille.

Yvon Grosso a profité de sa première conférence de presse dans ses habits de président du Medef Sud, mercredi 10 juillet à Marseille, pour dévoiler sa méthode et les principaux axes de sa mandature.

« Exemplarité, collégialité, proximité » : telles seront les bases de la gouvernance d'Yvon Grosso à la présidence du Medef Sud. Le Cannois, militant de longue date de la cause patronale engagé depuis l'âge de 28 ans, a profité de sa première conférence de presse dans son nouveau costume de patron des patrons de la région, ce mercredi 10 juillet à Marseille, pour dévoiler sa méthode. Et celui qui a succédé à Jean-Luc Monteil le 12 juin veut faire de l'exemplarité sa première marque de fabrique. « Avec mon concurrent [Jean-Philippe Salducci, président de la station de pilotage de Marseille-Fos, NDLR], nous avons fait une campagne exemplaire de gentlemen. On était sur des programmes, un projet, pas sur des problèmes de personnes », rappelle-t-il d'emblée.

Mais cette exemplarité, il compte bien également la décliner au niveau des entreprises. « Une entreprise exemplaire, c'est une entreprise qui fait de la RSE [Responsabilité sociétale des entreprises, NDLR]. L'entreprise ne s'arrête plus au périmètre purement économique. On a vu avec les Gilets jaunes qu'il fallait changer notre manière de penser l'entreprise », insiste-t-il. Et sa dimension sociale est primordiale pour le président d'Agyca Group, spécialisé dans le conseil en ressources humaines (250 salariés, 10,7 M€ de chiffre d'affaires). « Qu'est-ce que c'est l'entreprise ? A quoi sert-elle dans la société ? Au-delà de l'économie, de la compétition que nous avons avec d'autres entreprises, qu'est-ce qu'on apporte à notre territoire ? Cela passe par l'environnement et par le social, comment on traite les gens, comment on les considère, comment on les forme », souligne-t-il.


Lire aussi : Yvon Grosso : "Les entreprises ont un rôle à jouer dans les transformations de notre société"


« Un paritarisme ouvert, transparent et constructif »

Celui qui est aussi président de Formasup Paca-CFA Epure, « le CFA des quatre universités de la région », souhaite également s'inscrire dans la collégialité. « Je ne suis pas pour un régime purement présidentiel. Tout seul, on va plus vite, à deux ou trois, on va plus loin, on peut partager les réflexions », résume Yvon Grosso. Une gouvernance collégiale sera ainsi révélée au mois d'octobre. Enfin, il veut faire de la proximité un pilier de son mandat. « Il faut aller vers nos adhérents, échanger avec eux, sur place, dans leur environnement propre. »

La méthode dévoilée, place à l'action. Et en la matière, le président cible quatre chantiers prioritaires. Il souhaite tout d'abord « consolider le rôle d'animateur du paritarisme » que joue le Medef Sud à l'échelon régional. « On va rencontrer les syndicats pour travailler avec eux sur la formation, la mobilité, la féminisation des métiers, l'égalité de traitement… Je veux un paritarisme ouvert, transparent et constructif. » Yvon Grosso veut aussi « innover dans les modes de mobilisation », c'est-à-dire « continuer à travailler avec les autres mouvements patronaux sur la construction de notre monde qui change ».

Le nouveau président souhaite également accompagner ses adhérents avec « de nouvelles offres ». Enfin, il s'attèlera à « moderniser le fonctionnement » de l'organisation patronale dans le cadre de la réforme engagée par le Medef au plan national.

Une feuille de route qu'il inscrit dans la continuité de son prédécesseur, ce qui s'exprimera par le maintien du petit-déjeuner mensuel face à la presse instauré par Jean-Luc Monteil. Mais cela n'empêchera pas des innovations, avec « la diffusion d'un billet d'humeur hebdomadaire sur des sujets d'actualité » et « le lancement d'un baromètre avec Formasup sur la tendance dans l'apprentissage ».




Serge Payrau
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer