AccueilEconomieMedef Sud : la crise en Provence-Alpes-Côte d'Azur plus forte qu'ailleurs

Medef Sud : la crise en Provence-Alpes-Côte d'Azur plus forte qu'ailleurs

Les indicateurs de conjoncture rendus publics par le Medef Sud témoignent de la sévérité de la crise économique dans la région où le PIB pourrait se replier de 15 % cette année. Si le tourisme est « sinistré », le bâtiment et l'industrie sont également durement touchés.
Medef Sud : la crise en Provence-Alpes-Côte d'Azur plus forte qu'ailleurs
S. Payrau - Même si la crise est rude, « on se doit de donner des signaux encourageants, il faut se battre », plaide Yvon Grosso, président du Medef Sud.

Economie Publié le ,

« La région va être plus impactée que les autres. Quand la France affichera une baisse de 12 % du PIB, on va être plus près d'une chute de 15 %. Il faut s'attendre à des faillites d'entreprises ». C'est le constat sans appel dressé par Yvon Grosso, le président du Medef Sud, à la lumière des derniers éléments de conjoncture parvenus à l'organisation patronale. Provence-Alpes-Côte d'Azur est ainsi la troisième région française qui a le plus bénéficié du Prêt garanti par l'Etat (PGE) alors qu'elle ne figure qu'au sixième rang hexagonal en termes de PIB. Près de 58 000 entreprises régionales ont eu recours au dispositif pour un montant de 8,62 Md€. Le département des Bouches-du-Rhône pèse à lui seul la moitié de ce total tandis que neuf demandes sur dix émanent d'entreprises de moins de 10 salariés.

« Sans surprise, les secteurs les plus demandeurs sont le commerce (24 %), la construction et l'immobilier (15 %) et l'hébergement-restauration (10 %) », précise le Medef Sud.

Paca est également la 3e région la plus consommatrice de fonds de solidarité tandis que six entreprises sur dix (contre 58 % au plan national) ont formulé une demande de report d'échéance auprès de l'Urssaf. Autant d'indicateurs qui témoignent que la région figure parmi les plus touchées par la crise économique.

Pour Yvon Grosso, cela s'explique notamment par le poids prépondérant du tourisme dans le PIB régional, où le manque à gagner se chiffrerait à 5 Md€. Pour aider ce secteur sinistré, le Medef Sud, qui a décidé de réactiver l'Union des entreprises du tourisme (Udet), formulera d'ici quelques semaines 22 propositions en matière fiscale, sociale, de marketing territorial ou de communication.


Lire aussi : Tourisme : un plan de promotion inédit pour la région Paca


Inquiétudes pour ArcelorMittal

Avec l'événementiel, avec nombre de rendez-vous annulés cet été, le bâtiment est un autre pilier économique régional en souffrance. Outre l'interruption des chantiers et les surcoûts liés à leur reprise, le secteur est touché de plein fouet par le recul de la commande publique, « en recul de 37 % sur les premiers mois de l'année par rapport à 2019 », précise le président du Medef Sud. Enfin, l'inquiétude gagne aussi l'industrie.

« La Russie et la Turquie ont continué à produire. Ils ont fait du sur-stockage et pratiquent aujourd'hui du dumping. Ils en profitent pour prendre des parts de marché alors qu'en France, la reprise est incertaine », décrypte Yvon Grosso.

Ce qui menace de fermeture le 2e haut-fourneau d'ArcelorMittal à Fos-sur-Mer avec 2 500 salariés qui pourraient rester sur le carreau.

Tout en regrettant l'annonce tardive du plan de relance, en septembre, le patron des patrons de la région attend des mesures concrètes du gouvernement pour sauver les industries hexagonales. « Il y a d'abord la fiscalité : pourquoi y a-t-il autant de prélèvements en France ? Et on a assis toutes les cotisations sur les salaires : pourquoi impose-t-on autant le travail en France ? », déplore Yvon Grosso.

Alors que 700 000 jeunes vont arriver sur le marché du travail en septembre - « c'est un devoir citoyen de les embaucher même si l'activité n'est pas à 100 % », plaide-t-il - et que 80 % des entreprises n'envisagent pas une reprise normale de l'activité avant 2021, il se veut cependant optimiste. « On doit regarder le verre à moitié plein. Le dernier kilomètre sera long mais chacun, entreprise, salarié, citoyen, Etat, doit faire un bout de chemin pour s'en sortir ».

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?