Fermer la publicité

Marseille Winery renoue avec l'activité viticole marseillaise

le - - Economie

Marseille Winery renoue avec l'activité viticole marseillaise
J.-P. Enaut - Lionel Fauquier, fondateur et gérant de Marseille Winery.

Créée en janvier 2018 par Lionel Fauquier, Marseille Winery est à la fois l'histoire d'un voyage et d'une création, celle du vin à Marseille. Porteurs d'un art de vivre, les Phocéens, venus de Grèce, importèrent à Massalia, devenue Marseille, la technique de vinification et donnèrent naissance aux premiers vignobles français. C'est cette tradition multiséculaire qui est perpétuée à présent.

Les vins français sont nés il y a 2 600 ans à Marseille où les Phocéens ont créé un comptoir commercial appelé Massalia dans la calanque du Lacydon devenue par la suite le Vieux-Port. Winery, terme anglo-saxon désignant à la fois le chai, la cave et le caveau, lieux où l'on fait, où l'on élève et où l'on vend le vin, est ainsi devenu le mot choisi pour désigner l'entreprise installée dans le 11e arrondissement de Marseille.

Les vins de Winery se nomment Gyptis en hommage à la princesse éponyme qui a épousé un marin grec. « Nous avons ainsi souhaité rendre hommage à la fois à Marseille, aux vins français et à la naissance de la viticulture française », explique Lionel Fauquier, fondateur et gérant de cette entreprise. Créée en janvier 2018 avec des fonds propres et des prêts bancaires, Marseille Winery a ouvert ensuite son capital et a bénéficié d'un prêt de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle envisage d'ouvrir à nouveau son capital à des investisseurs privés pour se développer. La finalité du projet est ainsi de faire renaître l'activité viticole à Marseille et de remonter un vignoble.

« Nous y travaillons depuis trois ans avec la métropole et la SAFER [Société d'aménagement foncier et d'établissement rural, ndlr] sur deux arrondissements de Marseille, où se trouvent des terres agricoles », confie t-il.

Marseille Winery est un lieu unique à Marseille où les cépages des vignerons provençaux, qui apportent leur vin d'appellation différente, sont ensuite déclassés Vins de France et assemblés in situ. Elle dispose de cuves inox, de barriques en bois, d'œufs en grès, autant de contenants différents qui permettent aux vins de s'épanouir dans les conditions requises.

Une nouvelle stratégie commerciale

Cette jeune TPE, qui s'appuie pour l'heure sur des collaborateurs en alternance, a réalisé une production de 6000 bouteilles en 2018, 22 000 mises en bouteille en 2019 et 50 000 en 2020, avant le confinement. Marseille Winery produit deux gammes de vins, une d'agriculture traditionnelle avec le Gyptis classique et une d'agriculture bio. « Nous avons également réalisé une cuvée spéciale Gyptis 2 600, un Syrah élevé dix-huit mois en barriques et en grès à la Winery », précise Lionel Fauquier.

Auparavant, Marseille Winery distribuait ses gammes de vin via les cavistes pour 30%, les restaurants pour une part équivalente, les traiteurs dans le cadre d'événementiels là-aussi pour 30% et les achats en ligne pour 10%. Pendant le confinement, l'entreprise avait 70% de ses clients fermés, les restaurateurs et les traiteurs mais aussi de nombreux cavistes, ce qui a obligé la jeune société a élargir ses canaux de distribution pour survivre. Aujourd'hui, les rencontres avec Casino et Metro, deux entreprises adhérentes du réseau Les Entrepreneurs de l'Huveaune Vallée (LEVH), tout comme elle, lui permettent une percée dans la grande distribution qui n'était pourtant envisagée qu'en 2021. C'est lors d'un déjeuner business organisé par LEHV en septembre 2019 que Lionel Fauquier rencontre Alexandre Vazquez, directeur de Metro France et Christophe Riffort, directeur du Géant Casino La Valentine. « Cela s'est concrétisé notamment par le référencement du produit à la Valentine puis à Aix-en-Provence », précise ce dernier.

Ces relations d'affaires mais surtout le Covid ont, dès lors, changé la stratégie commerciale de l'entreprise qui a désormais des points de vente uniques, moins de livraisons morcelées mais aussi davantage de garanties de paiement. D'autres perspectives s'ouvrent aussi pour cette jeune entreprise qui entend désormais renforcer sa distribution multicanaux dans les Bouches-du-Rhône mais aussi se développer à l'international, principalement aux Etats-Unis et en Asie, lorsque la situation sanitaire le permettra.




Jean-Pierre Enaut
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Nouvelles Publications Journal d'annonces légales et d'informations économiques et juridiques pour le département des Bouches-du-Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer